Pour faciliter le lancement de votre activité, des aides à la création d’entreprise sont à votre disposition. Dans cet article, nous faisons l’inventaire des principales aides dont vous pouvez bénéficier. Tour d’horizon des principales aides pour les créateurs d’entreprise en 2021.

Les aides sociales et fiscales à la création d’entreprise

Aide aux créateurs et repreneurs d’entreprises (ACRE)

L'aide à la création ou à la reprise d'une entreprise (ACRE), ex ACCRE, est un dispositif d’aide à la création d'entreprise. Elle consiste en une exonération partielle de vos charges sociales pendant les premières années d’exercice de votre activité.

Depuis le 1er janvier 2019,  tous les créateurs et repreneurs d’entreprise, à l’exception des micro-entrepreneurs, obtiennent automatiquement l’ACRE sans avoir de demande préalable à effectuer. Par contre, pour les micro-entrepreneurs, une demande d’aide, au moyen d’un formulaire déposé à l’Urssaf, est nécessaire.

L’exonération de CFE (cotisation foncière des entreprises)

La Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) est un impôt local que vous devez obligatoirement payer dans la commune où est domiciliée votre entreprise.

Pour vous permettre de débuter votre activité sans avoir à faire plusieurs dépenses, vous pouvez être exonéré(e) de la cotisation foncière des entreprises . Pour bénéficier de cette exonération, vous devez obligatoirement remplir le formulaire N°1465-SD et l’envoyer à votre service des impôts des entreprises (SIE).

Les aides à la création d’entreprise pour les personnes en recherche d'emploi

Allocation chômage d'aide au retour à l'emploi (ARE)

L'allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE) est un revenu versé par Pôle emploi aux personnes demandeurs d'emploi. Vous pouvez donc bénéficier des allocations d’aide au retour à l’emploi dans le cadre de la création ou la reprise d’une entreprise. L'ARE est une forme d'aide à la création d'entreprise qui vise à faire de l'entrepreneuriat la solution idéale pour la reprise d'activité.

Pour bénéficier de cette aide, vous devez justifier d'une période minimale de travail (6mois) et vous devez aussi avoir été "involontairement" privé d'un emploi (démission légitime, licenciement,  rupture conventionnelle, etc).

La demande de l’ARE s’effectue sur le site pole-emploi.fr. Si vous n’arrivez pas à vous inscrire en ligne, vous avez la possibilité de le faire auprès d'une agence Pôle Emploi. L’inscription doit être faite dans les 12 mois suivant la date de fin de votre contrat de travail.

L'ARCE: versement des allocations chômages

L'aide à la reprise ou à la création d'entreprise, tout comme l’ARE, est une aide à la création d'entreprise versée par Pôle Emploi.

Pour mieux préparer votre lancement, vous pouvez bénéficier de cette aide en plus de l’ARE. Pour avoir droit à l’ARCE, vous devez :

  • Être bénéficiaire de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) ;
  • Être dans les procédures de création ou de reprise d’une entreprise avant la fin de votre contrat de travail.

Bénéficier de cette aide en remplissant une demande auprès de Pôle emploi. Vous devez aussi présenter un justificatif attestant de la création ou de la reprise d'une entreprise.

Le congé pour création d'entreprise

Vous voulez vous lancer dans une aventure entrepreneuriale tout en conservant la sécurité de l’emploi ? Ce dispositif est fait pour vous !

Il vous permet de mettre fin à votre contrat de travail pendant un an renouvelable et de lancer votre activité. En cas d'échec, ce dispositif vous permet de retrouver le même emploi ou un emploi similaire au sein de votre entreprise.

Le nouvel accompagnement à la création ou la reprise d'entreprise (NACRE)

Le dispositif NACRE (Nouvel accompagnement pour la création ou la reprise d'entreprise) vous permet de bénéficier d’un accompagnement dans le montage et le financement de votre projet entrepreneurial pendant au moins 3 ans. Avec l'aide NACRE, vous bénéficiez d’un accompagnement efficace pour le développement de l'entreprise.

La demande du NACRE ne s'effectue pas auprès de Pôle Emploi mais auprès d'un organisme d'accompagnement conventionné par l'Etat. Il peut donc s'agir de la CCI (Chambre de commerce et d'industrie) de la région où vous souhaitez créer ou reprendre votre entreprise ou d’un réseau d'accompagnement conventionné (BGE parif par exemple).

Les aides pour les femmes entrepreneures

Si vous êtes une femme créatrice d’entreprise, sachez qu’il existe des aides specialement dédiées à vous. L’aide la plus célèbre est La garantie ÉGALITÉ femmes. Ce dispositif a pour objectif de faciliter l'accès au crédit bancaire des femmes créatrices d’entreprise. Cette garantie couvre jusqu’à 80% d’un emprunt bancaire dans la limite d'un montant de 50 000€. Pour bénéficier de cette aide, il vous suffit de contacter France Active. Un conseiller se chargera de votre dossier et vous donnera toutes les informations dont vous avez besoin



Comme on l’a vu ensemble, nombreux sont les dispositifs qui vous aident pour la création de votre entreprise. La balle est dans votre camp ! A vous de trouver les aides qui correspondent à vos besoins pour le développement de votre activité.



Ce que vous en dites :

No items found.
No items found.
No items found.
No items found.
No items found.
No items found.
No items found.
Partager