Vous êtes salarié et vous souhaitez vous lancer dans une aventure entrepreneuriale en créant une micro entreprise en parallèle de votre emploi ? Sachez que c’est possible. Quelles sont donc les informations à savoir avant de vous lancer ? Découvrez les dans cet article 💙

Possibilité de créer ou de reprendre une micro entreprise en étant salarié : quelles sont les conditions ?

Si vous voulez vous lancer dans une aventure entrepreneuriale tout en conservant votre emploi, vous avez le droit à un congé dédié à la création d'entreprise. Ce congé peut durer un an et est renouvelable une fois. Si toutefois vous ne réussissez pas dans l’entrepreneuriat, ce dispositif vous permet de retrouver le même emploi ou un emploi similaire au sein de votre entreprise. Pour bénéficier de ce congé pour la création ou la reprise d'entreprise, vous devez :

  • avoir au moins 24 mois d'ancienneté dans l’entreprise. Cette période peut être rabaissée selon la convention collective ;
  • faire la demande au moins 2 mois avant la date de départ en congé.

Vous devez aussi préciser à votre employeur l'activité de l'entreprise que vous prévoyez de créer ou de reprendre.

Même si vous avez le droit de cumuler votre emploi et la création ou la reprise d’une entreprise, vous devez respecter certaines obligations :

  • la loyauté : votre activité ne doit pas léser votre employeur ;
  • le respect des règles de non-concurrence : en tant qu’indépendant(e), votre activité ne doit pas directement  concurrencer celle de votre employeur.

Notez aussi que ce congé ne vous donne pas forcément le droit au retour anticipé dans l'entreprise. Vous ne pouvez donc pas exiger de votre employeur une réintégration dans l'entreprise avant le terme convenu avec lui.

⚠️ Si vous travaillez dans la fonction publique, la procédure n’est plus pareille. Vous avez le droit de cumuler les activités mais vous devez respecter plusieurs obligations.

Le régime fiscal du salarié micro-entrepreneur ?

Votre chiffre d'affaires est soumis à l'impôt sur le revenu peu importe si ces revenus sont créés grâce à votre activité salariée ou dans le cadre de votre activité indépendante. Prenez donc le soin de bien les intégrer dans votre déclaration d’impôt, à savoir :

Le régime social du salarié micro-entrepreneur ?

En France, le principe de solidarité fait que les cotisations sociales sont obligatoires sur chaque source de revenu. Donc si vous exercez plusieurs activités (salariée et indépendante), vous devez cotiser pour les 2 régimes de protection sociale dont relèvent vos activités professionnelles :


En tant que salarié(e), vous pouvez bénéficier d’un congé pour la création ou la reprise d’une entreprise. Cependant, pour ne pas avoir à faire à des situations gênantes, prenez le temps de bien connaître les détails de la convention qui vous lie avec votre employeur.

Ce que vous en dites :

No items found.
No items found.
No items found.
No items found.
No items found.
No items found.
No items found.
Partager