K comme KYC

Blank
Ousmane Gueye
Publié le
25/1/21
Mis à jour le

Avez-vous déjà entendu parler du KYC ? 🧐 Non ? Sachez que cet acronyme en apparence barbare constitue le point de départ de votre inscription à un service tel que Blank. En effet, la fonction première du KYC, “Know Your Customer”, est (comme son nom l’indique) de connaître son client ! Comme vous vous en doutez, il est important pour un compte pro qui traite des données personnelles et qui gère l’argent de ses clients d’écarter tout risque de fraude. C’est là le rôle premier du KYC. Mais examinons cela plus en profondeur😉.

Le KYC est un outil important dans la lutte contre la fraude, le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. Pour éviter que de tierces personnes utilisent les plateformes de paiement à des fins délictuelles, les établissements de paiement (CP) doivent connaître le profil et l’identité de tous leurs utilisateurs. Le KYC, acronyme de « Know your Customer », « Connais ton client » en français, est donc l’identification et la vérification des informations du client lors de l'ouverture de son compte. En d'autres termes, les établissements de paiement  doivent s'assurer que leurs clients soient réellement ceux qu'ils prétendent être.

Chez Blank, nous tenons au strict respect du KYC et ce, dans le but de vous offrir des services sécurisés. Par conséquent, dès l’ouverture du compte, Blank s’assure de la véracité de l’identité du client et vérifie, de prime abord, si le client est une personne physique ou morale.

  • Personne physique : nom et prénom, date et lieu de naissance, numéro de téléphone, résidence fiscale, pièce d’identité.
  • Une personne morale : forme juridique, dénomination, numéro d’immatriculation et adresse de son siège social.

💡Note : les entrepreneurs individuels sont identifiés comme des personnes physiques

Il peut aussi arriver que le client (personne physique ou morale) soit représenté par une autre personne. En l’espèce, les établissements financiers doivent également vérifier l’identité de la personne qui agit pour le compte du client. Il s’agit :

  • Pour le représentant d’un mineur : du livret de famille ou d’un acte de naissance ;
  • Pour le représentant d’un majeur protégé : du jugement de mise sous tutelle ou sous curatelle ;
  • Pour le représentant d’une association : des statuts de l’association ou d’une délégation de pouvoir en bonne et due forme. La communication d’un extrait K-bis de moins de 3 mois peut suffire lorsque l’association est établie en France et que la fonction du représentant de la personne morale figurant sur ce document permet de déterminer les pouvoirs qui lui sont attachés ;

Le KYC en plus d’être une obligation juridique est une valeur chez Blank en cela qu’on tient à la sécurité de vos comptes et de vos transactions. N’hésitez donc pas à rejoindre la communauté Blank pour vivre pleinement les bienfaits du compte pro en ligne 😉.

Écrit par

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.