Sommaire de l'article

Vous êtes artisan et à la recherche du partenaire idéal pour porter votre projet ? Vous n’êtes pas seul ! Avec 1,5 million d’entreprises artisanales en 2020*, dont plus de la moitié sont des entreprises individuelles, l’artisanat est un des secteurs phares du paysage français. C’est aussi l’un des plus diversifiés ! Alors, comment bien choisir votre banque en tant qu’artisan ? Quel format vous correspond le mieux ? Devez-vous ouvrir un compte pro ? Tour d’horizon de vos options.

Choisir sa banque quand on est artisan : pourquoi êtes-vous différent ?

L’artisan : une entité à part

Avec plus de 250 métiers, la qualité d’artisan regroupe une immense diversité de profils et de savoir-faire. Patrimoine historique et joyau touristique, l’artisanat est ainsi la première entreprise de France.

Selon la définition de l’Insee, l’artisanat regroupe des personnes physiques ou morales qui :

  • N'emploient pas plus de 10 salariés ;
  • Exercent à titre principal ou secondaire une activité professionnelle indépendante relevant de l'artisanat ;
  • Sont immatriculées au Registre des Métiers (RM).

Vous pouvez consulter ces métiers dans la liste exhaustive créée par le CFE (Centre de Formalités des Entreprises.)

Partageant son étymologie avec “artiste”, le mot “artisan” vient du latin “ars, artis”, qui veut tout simplement dire “art”. Il faut attendre la Renaissance pour que la notion d’artisan revêt son aspect technique grâce la définition de l’écrivain François Rabelais : “l’artisan est celui qui exerce un art manuel.” 

L’artisan : un indépendant pluriel

En 2020, on comptait 730 150 artisans* sous le statut d’entreprise individuelle (EI), soit plus de la moitié de la totalité de la profession. Un chiffre qui souligne une des caractéristiques principales de l’artisan : sa solitude !

L’artisan est bien souvent seul à devoir gérer son activité, et ce, tout en assumant de fortes contraintes de matériel et des risques parfois plus élevés liés à la nature de son métier.   

Le deuxième statut juridique préféré de l’artisan est la SARL ou société à responsabilité limitée, qui regroupait 27,9%** des artisans en 2016 juste derrière l’entreprise individuelle. Vient ensuite l’EURL ou entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée dans 11,8%** des cas.

Côté régime, les artisans sont de plus en plus nombreux à être séduits par le régime simplifié de la micro entreprise. On comptait 32 100 artisans micro-entrepreneurs (ex auto-entrepreneurs) en 2018**, chiffre qui ne cesse de progresser.

Comment choisir sa banque en tant qu’artisan ?

Que vous soyez maçon, boulanger, céramiste ou encore ébéniste, ouvrir un compte professionnel est une étape décisive dans votre vie d’artisan. C’est grâce à cet outil que vous pourrez piloter votre activité, contrôler votre chiffre d’affaires, assurer votre matériel… Sans compter l'accompagnement ! Comme nous l’avons vu plus haut, en tant qu’artisan vous êtes souvent seul à devoir tout gérer, y compris votre comptabilité.

Commencez par lister les éléments qui caractérisent votre activité afin de comprendre quels sont vos besoins au quotidien. Par exemple :

  • Votre statut juridique : êtes-vous un entrepreneur individuel ? Une SARL ? Un EURL ? 
  • La nature de votre activité : est-elle commerciale ? 
  • La taille de votre société : êtes-vous le seul maître à bord ? Avez-vous des associés ? Des salariés ? 
  • Les outils comptables : faites-vous appel à un expert comptable ou êtes-vous seul à faire votre comptabilité ? Sachez que dans ce cas, un compte pro en ligne tel que Blank vous propose un outil de gestion très facile à utiliser et compris dans nos tarifs 😉 ;
  • Les moyens de paiement et d’encaissement : avez-vous besoin d’une (ou plusieurs) carte de paiement ? Quel volume de virements ou prélèvements faites-vous par mois ? Payez-vous plutôt par chèque ?
  • Les assurances : quels risques potentiels présentent votre métier ? De quelles assurances avez-vous besoin, pour vous, vos associés, ou votre matériel ?
  • Le service client : préférez-vous prendre des rendez-vous en présentiel avec votre conseiller ou être suivi de manière dématérialisée pour gagner du temps ?
  • Le coût de votre compte pro : combien êtes-vous prêt à mettre par mois dans votre compte professionnel ?

Tous ces paramètres devraient vous donner une première idée du type de banque ou de compte pro en ligne qui vous va le mieux. Pour faire simple, il existe deux types de partenaires pour vous accompagner dans votre aventure bancaire :

  • Les banques traditionnelles. Généralement plus chères quand il s’agit des comptes professionnels, elles sont aussi moins flexibles côté suivi et ne proposent pas d’outils comptables. En revanche, elles sont en mesure de vous proposer un crédit ou de vous autoriser un découvert ; 
  • Les comptes pro en ligne. Jusqu’à deux fois moins chers qu’une banque traditionnelle, ces derniers ont l’avantage d’avoir été pensés sur-mesure pour les indépendants et les artisans (outils, assurances, suivi dématérialisé…).

Est-il obligatoire d’avoir un compte bancaire en tant qu’artisan ?

Tout dépend de votre statut juridique et de votre régime fiscal. Dans tous les cas, nous vous recommandons fortement de souscrire à un compte professionnel, surtout si vous êtes artisan ! Un compte pro séparé dédié à votre entreprise, c’est la garantie de pouvoir suivre votre activité sans qu’elle soit parasitée par vos opérations personnelles. 

Avoir un compte pro dédié à votre activité facilite grandement la séparation entre votre patrimoine et celui de votre entreprise. Si ce n’est pas le cas, en cas de contrôle fiscal, l’administration peut estimer que la distinction est difficile et agir en conséquence. 

⚖️ Si vous êtes artisan, voilà ce que dit la loi :

  • Si vous êtes entrepreneur individuel (EI ou EIRL) ou si vous avez choisi le régime simplifié de la micro entreprise, vous avez l’obligation de posséder un compte bancaire dédié à votre activité si votre chiffre d’affaires dépasse les 10 000€ pendant deux années civiles consécutives.
  • Si votre activité en tant qu’artisan est commerciale, vous avez l’obligation d’ouvrir un compte bancaire dans un établissement de crédit ou dans un bureau de chèques postaux. (Article L123-24 du code de commerce.)
  • Si vous avez un statut juridique de société (SARL, EURL, etc.) vous allez devoir ouvrir un compte pro pour déposer votre capital social et vous immatriculer. Vous n’êtes pas obligé de conserver ce compte pro une fois votre société créée, même si nous vous le conseillons fortement de nouveau !

Comparatif des banques : Blank pour les artisans

Peu importe votre statut juridique, Blank est un compte pro en ligne pensé pour faciliter la vie des artisans indépendants. Nous connaissons les risques et les contraintes liés à votre métier et nous avons tout prévu pour vous accompagner sur le long cours !

Vous avez déjà un compte pro dans une banque traditionnelle et vous souhaitez ouvrir un compte Blank pour bénéficier des outils ? Pas de souci : notre outil d’agrégation bancaire vous permet de connecter tous vos comptes sur l’application Blank !

Envie d’y voir plus clair ? Consultez notre tableau comparateur 🔎

  Blank Banques traditionnelles
Formes juridiques et régimes acceptés EI, EIRL, micro entreprisess, EURL, EARL, SARL, SASU, SAS
et SCI (sous conditions).

Offre spécifique pour les artisans micro-entrepreneurs.
SAS, SASU, SARL, EURL, SCI, professions libérales et associations.

Peuvent refuser l’ouverture d’un compte pro si la société est considérée trop petite.
Coût moyen mensuel de 7 à 19€ par mois ;
En fonction de l’abonnement, sans engagement, tout frais compris.
de 30 à 40€ par mois en moyenne ;
(Frais additionnels applicables au cas par cas.)
Mois gratuits 3 mois gratuits, sans engagement Non
Possibilité de demander un crédit Non Oui
Autorisation de découvert Non Oui
Outil de gestion comptable intégré Outil 
(Édition de devis et factures, export comptables, agrégation bancaire) Non
Assurances professionnelles Adaptées aux artisans et comprises dans chaque offre
(maladie et accident, garantie hospitalisation, garantie de matériel professionnel, garantie contre les défauts de livraison…)
Au cas par cas, varie en fonction de la taille de la société.
Service client Dématérialisé
Messagerie instantanée 7j/7 et Service Téléphonique 5j/7 pour toutes les offres.
Sur-rendez-vous
Assistance juridique, fiscale et comptable par téléphone Oui
5j/7
Non

Bravo, vous êtes arrivé au bout de cet article 😉 Fini le bachotage, vous êtes prêt à passer aux choses sérieuses !


*Source : Insee

**Source : Étude réalisée par la Direction Générale des Entreprises en 2018

Ce que vous en dites :

No items found.
No items found.
No items found.
No items found.
No items found.
No items found.
No items found.
Partager