Freelance : Comment calculer votre taux journalier moyen (TJM) ?

tips & conseils
Ousmane Gueye
Publié le
23/8/21
Mis à jour le

La définition de vos tarifs en tant que freelance est une étape indispensable pour le développement de votre activité. Vous ne savez pas comment et combien facturer à votre client ? Pas de panique ! Nous vous expliquons les différentes méthodes pour y arriver.

C’est quoi le TJM d'un freelance ?

Le TJM est tout simplement le prix que votre client vous paye par journée.

Si vous enlevez 25 jours de congés ainsi que tous les week-ends, il vous reste environ 225 jours ouvrés dans l’année.

Retenez aussi que vous pourrez passer du temps à gérer votre comptabilité, réaliser vos démarches administratives et chercher des clients. Avec votre compte pro Blank, vous pouvez gagner du temps et vous concentrer sur l’essentiel : votre activité. Vous devez donc distinguer le temps travaillé du temps que vous facturez à vos clients.

Découvrez les métiers freelances les mieux payés

Comment calculer ton TJM ?

L’erreur de beaucoup de freelances consiste à ne pas facturer assez cher. Ceci peut avoir des conséquences négatives pour votre activité. Vous risquez de ne pas avoir assez de revenus pour vivre et pour investir sur votre activité. Pour ne pas vous tromper sur votre calcul, retenez que le TJM doit inclure toutes vos charges et dépenses liées à votre activité d’indépendant.

Le prix de vos services doit donc inclure non seulement vos heures travaillées, mais aussi les dépenses liées à vos besoins, à savoir :

  • Les charges sociales (cotisations) ;
  • Les dépenses pour l’achat de matériels pour votre activité (ordinateur, internet, transport, logiciels, formation, compte pro …) ;
  • Les dépenses liées à votre protection (retraite complémentaire, mutuelle, assurance, prévoyance …) ;
  • Le temps que vous passez à gérer les aspects administratifs et les démarches liées à votre business.

Comment fixer votre taux journalier moyen ?

Il n’existe pas de règles pour fixer un TJM. Chaque indépendant est libre de fixer ses tarifs en fonction de son expérience, de son expertise, ses dépenses et sa notoriété.

Ce dernier point est essentiel : plus votre activité est connue et vous avez un portefeuille client étoffé, plus vous pourrez augmenter vos tarifs.

Si votre taux journalier moyen est très élevé par rapport à ce qui est proposé sur le marché, vous aurez des difficultés à trouver des clients.

Il existe plusieurs façons de fixer vos tarifs et de bien vous positionner sur le marché :

  • Alignez-vous sur les prix du marché et par rapport aux autres freelances du même domaine ;
  • Facturez vos clients en fonction de la valeur ajoutée de votre service pour le client.


Travaillez sur votre expertise et votre image de marque pour sortir du lot et augmenter votre valeur sur le marché. Pour atteindre le TJM de vos rêves, nous vous conseillons de vous former, de gagner en expérience et d’avoir des objectifs bien définis dès le lancement de votre activité.



Écrit par

Ousmane Gueye

Ici Ousmane Gueye, l’auteur de ce blog ! Diplômé de Sciences Po Grenoble et chargé de communication chez Blank, je décortique toutes les actualités liées à l’activité des indépendants afin de leur donner les informations les plus utiles pour le développement de leur activité.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.