Micro-entrepreneur : comment recruter un stagiaire ou un apprenti ?

tips & conseils
Ousmane Gueye
Publié le
14/6/21
Mis à jour le

Votre activité se développe et vous ne parvenez plus à accomplir toutes vos tâches tout seul ? Bonne nouvelle : il est tout à fait possible de recruter un stagiaire ou un apprenti en tant que micro-entrepreneur. Quelles sont les démarches à faire ? Comment trouver le profil qui répond à vos attentes ? Trouvez toutes ces réponses  dans cet article.

Les avantages du recrutement d’un stagiaire pour votre activité

En tant que micro entrepreneur, il peut arriver, à un moment donné, que vous ayez besoin d’un coup de main pour accomplir toutes les tâches et garantir la pérennité de votre activité. En choisissant de prendre un stagiaire ou apprenti, vous pouvez :

  • Gagner du temps : le stagiaire ou l’apprenti vous aide dans vos tâches quotidiennes. Vous ne vous en chargez plus tout seul. En lui déléguant certaines missions, vous pouvez vous concentrer sur d’autres ;
  • Bénéficier d'une expertise supplémentaire : le stagiaire ou apprenti a reçu une formation scolaire qui lui permet de maîtriser certains sujets. Il peut donc apporter une plus-value pour votre activité. En revanche, il a toujours besoin de s’adapter et d’avoir de nouvelles compétences ;
  • Recruter simplement : recruter un stagiaire ne nécessite pas des démarches compliquées. Vu qu’il n’est pas soumis aux mêmes obligations qu’un salarié, il vous dispense de la déclaration préalable à l’embauche ;
  • Faire des économies : recruter un stagiaire ou un apprenti coûte moins cher que d'embaucher un salarié. En plus, si vous appliquez la gratification minimale, vous n’aurez pas de cotisations salariales et patronales à payer.

Si le stage se déroule bien et que votre activité se développe, vous pouvez également continuer la collaboration. C’est ça le véritable avantage pour votre activité !

Les démarches et conditions pour recruter un stagiaire

D’emblée, vous devez savoir que le stage et l’apprentissage sont réglementés par la loi pour protéger les étudiants ou apprentis. Vous devez respecter certaines démarches pour recruter un stagiaire ou apprenti :

  • Faites vos annonces ou contactez les établissements directement ;
  • Une fois qu’il réussit son entretien de stage, c’est à l’étudiant de contacter le service des stages de son établissement, qui devra émettre une convention de stage ;
  • La convention est tripartite. Autrement, elle doit être signée par le micro-entrepreneur, l'étudiant et son école ;
  • En cas de litige, l’école peut tenter une médiation mais si un compromis n’est pas trouvé, elle peut décider de rompre le contrat de stage ou d’apprentissage. Cette rupture doit être actée par une lettre envoyée au micro-entrepreneur.

Pour que vous puissiez le recruter, le stagiaire ou l’apprenti doit être inscrit dans un établissement scolaire ou universitaire. La durée du stage ne peut pas excéder 6 mois. S’il dépasse 2 mois, il doit être obligatoirement rémunéré.

Vous devez aussi accueillir le stagiaire dans des conditions de travail décentes et optimales. Enfin, vous devez respecter les jours de repos, la durée du travail inscrite sur la convention de stage ainsi que les heures de pause quotidiennes.

Les informations capitales à mettre sur la convention de stage

La convention de stage de l’apprenti est en quelque sorte l’équivalent du contrat de travail pour un salarié. Il formalise la relation entre l’établissement d’accueil (la micro entreprise et le stagiaire. Il précise aussi les responsabilités des 3 parties : le stagiaire, l’école et la micro entreprise. Vous devez y mentionner :

  • Les coordonnées du stagiaire et de votre micro entreprise ;
  • Les dates de début et de fin de stage ;
  • La durée du stage ou de l'apprentissage ;
  • Le montant de la rémunération (s’il y’en a) ;
  • Le nom de l’encadreur et du tuteur du stagiaire ;
  • Les missions du stagiaire (cette information n’est pas obligatoire) ;
  • Les droits et avantages liés au stage (restauration, transport...)  ;
  • Les devoirs de réserve et confidentialité.

Les aides financières auxquelles vous avez accès si vous recrutez un stagiaire ou un apprenti

Il existe plusieurs aides auxquelles vous pouvez bénéficier si vous prenez un stagiaire : exonérations, primes au recrutement, crédit d’impôt...

  • Les exonérations : en recrutant un apprenti ou un stagiaire,  vous pouvez bénéficier d’une dispense totale des charges patronales et salariales ;
  • Les crédits d’impôts : vous pouvez bénéficier d’une aide de 1 600€ par an net par apprenti et 2 200€ pour les apprentis handicapés. ⚠️L'apprenti ou le stagiaire doit être de niveau inférieur ou égal à Bac +2 ;
  • Les primes à l’apprentissage : bénéficiez de cette aide de 1 000€ minimum. Elle vous sera versée chaque année jusqu’à l’obtention du diplôme préparé par l’apprenti ;
  • Une aide “TPE jeunes apprentis” : recevez cette aide de 4 000€ si vous embauchez un apprenti de moins de 18 ans.

💡Vous pouvez faire votre demande sur le portail de l’alternance ;




La décision de prendre un stagiaire ou apprenti sert non seulement à partager vos connaissances avec l’étudiant mais aussi à développer votre activité et vos compétences managériales. N'hésitez pas à tenter l’expérience si vous en avez les moyens 😉



Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.