Fiches métiers

Devenir charpentier indépendant

Vous souhaitez faire carrière dans le bâtiment et plus précisément devenir charpentier ? Découvrez comment faire pas à pas avec Blank !

Julie Merrer
Publié le
12/3/21
Mis à jour le

Pour aller droit à l'essentiel

Vous souhaitez devenir charpentier indépendant ? Vous êtes au bon endroit : nous vous avons préparé un fiche métier complète pour vous lancer dans cette nouvelle aventure entrepreneuriale.

En quoi consiste le métier de charpentier ?

Le charpentier est un artisan spécialisé dans la fabrication et la pose des pièces de la charpente. C'est grâce à son travail qu'une construction dispose d'une ossature générale fiable et solide. Il est différent du menuisier qui, lui, travaille le bois sur du mobilier ou de l'agencement.

Il est amené à travailler sur tout type de chantier et construit la charpente de maisons, d'immeubles à usage d'habitation, d'entrepôts, ou encore de locaux commerciaux…

Il peut également se spécialiser et devenir charpentier métallique : il est alors chargé de la construction de ponts, de pylônes, de passerelles et d'immeubles modernes.

Zoom sur les métiers du gros oeuvre dans le secteur du bâtiment

Le charpentier doit coordonner son travail avec l'ensemble des artisans du gros œuvre. Le gros œuvre désigne l'ensemble des travaux qui concernent la structure d'un bâtiment, comme la charpente, la maçonnerie, la toiture et l'isolation.

  • Le maçon est spécialisé dans la mise en place des éléments porteurs (murs, cloisons, dalles, plancher) d'une construction. C'est l'un des premiers artisans à intervenir sur le chantier : il bâtit les fondations du futur bâtiment en utilisant des matériaux tels que la brique, le ciment, la pierre et le bois ;
  • Le couvreur est chargé de réaliser et de poser la couverture d'un bâtiment. Il intervient également en cas d'infiltrations lorsque la toiture a été détériorée par une intempérie ;
  • Le grutier conduit les engins de levage, comme les grues. Il est chargé de déplacer les charges lourdes et le matériel sur le chantier.

Le second œuvre désigne les travaux de finition qui succède au gros œuvre et inclut notamment le travail du plombier installateur, du carreleur, du peintre...

Les missions quotidiennes du charpentier

L’artisan charpentier est amené à réaliser différents types de missions au quotidien :

  • Il trace l'épure de la charpente qu'il va réaliser. Une épure est un dessin technique reprenant l'ensemble des éléments nécessaires à la construction de la charpente sur la base des plans de l'architecte ;
  • Il choisit les matériaux et découpe les pièces qu’il va utiliser pour construire la charpente. En règle générale, ce travail s'effectue dans son atelier ;
  • Il se charge du transport des différents éléments sur le chantier ;
  • Il assemble et fixe les pièces de la charpente.

Les compétences indispensables du charpentier

Vous souhaitez devenir charpentier ? Sachez qu'il vous faudra d'abord acquérir certaines compétences avant de vous lancer :

  • Une bonne connaissance des méthodes et matériaux utilisés pour créer et fixer une charpente (maison à ossatures en bois, maison à ossatures métalliques)
  • Une bonne connaissance en géométrie ;
  • La capacité à lire un plan et à tracer une épure ;
  • La maîtrise des logiciels de calcul ;
  • La capacité à conduire des engins de chantier pour assembler la charpente ;

Les qualités requises pour exercer en tant que charpentier

Le charpentier doit également disposer de certaines qualités pour exercer.

  • Il a le goût du travail manuel ;
  • Il a une bonne condition physique : il est amené à travailler en hauteur dans des postures parfois inconfortables ;
  • Il est rigoureux et précis ;
  • Il a le goût du travail en équipe ;
  • Il est respectueux des règles de sécurité à adopter sur un chantier.

Les études et formations pour devenir charpentier

La profession de charpentier est réglementée. Vous devez donc être diplômé ou avoir une expérience professionnelle de 3 ans en lien avec le métier de charpentier pour pouvoir obtenir la qualité d’artisan charpentier et créer votre entreprise artisanale.

Devenir charpentier grâce à la formation initiale

Vous pouvez vous former au métier de charpentier et atteindre le grade d’ouvrier professionnel en préparant un certificat d'aptitude professionnelle (CAP) charpentier bois, un CAP constructeur bois ou un CAP charpentier de marine. Ce diplôme se prépare en deux ans. L'obtention du CAP suffit à vous ouvrir les portes du métier de charpentier. 

Toutefois, il peut être utile de poursuivre sa formation par un brevet professionnel charpentier (niveau bac) ou un Bac pro Technicien construction-bois afin d'approfondir vos connaissances et prétendre à un poste de chef d’équipe et à une rémunération plus importante.

Vous pouvez également continuer de vous former avec un brevet technicien supérieur (BTS) systèmes constructifs bois et habitat (niveau bac +2)

Se reconvertir en tant que charpentier indépendant

De nombreux organismes, comme l'Afpa, proposent aux adultes en situation de reconversion professionnelle des formations pour préparer un CAP charpentier. Ces formations sont éligibles au Compte Personnel de Formation (CPF). Ce dispositif, accessible à l'ensemble des salariés, permet de cumuler 500€ par année de travail dans la limite d'un plafond de 5000€.

La rémunération du charpentier

Au début de sa carrière, le charpentier touche le S.M.I.C. soit 1.554,58€ brut (S.M.I.C 2021) par mois. La rémunération d'un charpentier expérimenté peut atteindre 2150€ net par mois.

En tant qu'indépendant, le salaire du charpentier dépend de son chiffre d'affaires, de sa réputation et du nombre de chantiers sur lequel il intervient. Il peut pratiquer une facturation horaire (en moyenne à hauteur de 40 et 60€ par heure) ou une facturation au m2 (54 à 100€ le mètre carré en moyenne).

Les formes juridiques adaptées pour exercer en tant que charpentier indépendant

En tant que charpentier indépendant, vous devez choisir un statut juridique pour lancer votre activité. Entreprise individuelle, EIRL, EURL, SARL, SAS... Vous avez l'embarras du choix ! Mais quels sont vraiment les statuts juridiques adaptés à une activité de charpentier indépendant ?

Exercer en tant que charpentier sous l'entreprise individuelle

Créer son entreprise individuelle en tant que charpentier indépendant

Pour créer votre entreprise individuelle, rien de plus simple. Il vous suffit de remplir le formulaire P0 CMB (cerfa n°11676*10) et de rassembler les pièces justificatives suivantes :

  • Une copie de votre pièce d’identité avec la mention “« Je certifie sur l’honneur l’exactitude de cette pièce justificative d’identité. Fait le … À …. » ;
  • Une déclaration sur l’honneur de non-condamnation ;
  • Un justificatif de domicile de moins de 3 mois (facture, quittance de loyer, bail) ;
  • Une attestation de notification au conjoint marié ou pacsé. Dans cette attestation, vous déclarez avoir informé votre conjoint de la possibilité que vos biens communs soient saisis par vos créanciers en cas de non-paiement des dettes contractés dans le cadre de votre entreprise ;
  • Le formulaire JQPA (justification de qualification professionnelle artisanale).

Votre dossier complet doit ensuite être déposé en ligne sur le site guichet-entreprises.fr  ou auprès du CFE compétent, à savoir la Chambre des métiers et de l’artisanat.

Le régime fiscal et social applicable sous l'entreprise individuelle

Le charpentier entrepreneur individuel est assujetti à l'impôt sur le revenu. En outre, l'entreprise individuelle lui permet de déduire ses charges professionnelles de son résultat imposable. Un avantage pour le charpentier qui est amené à effectuer de nombreuses dépenses (achat de matériels, d'un véhicule, frais de déplacement...) pour exercer son activité.

Sous l'entreprise individuelle, le charpentier a le statut de travailleur non-salarié (TNS). Le montant de ses cotisations sociales s'élève à environ 42%.

Exercer en tant que charpentier auto-entrepreneur 

Créer sa micro entreprise tant que charpentier indépendant

Le régime de la micro entreprise est accessible aux artisans dont le chiffre d'affaires ne dépasse pas 72 500€ par an.

Pour opter pour la micro entreprise, il convient de compléter le formulaire P0 CMB micro-entrepreneur (cerfa n°15253*05) et de rassembler toutes les pièces justificatives que nous avons mentionnées plus haut (copie de la pièce d'identité, justificatif de domicile, déclaration sur l'honneur de non-condamnation, attestation de notification au conjoint marié ou pacsé et formulaire JQPA).

Le dossier doit être déposé sur le site guichet-entreprises.fr  ou auprès de la Chambre des métiers et de l’artisanat.

Le régime fiscal et social applicable sous le régime de la micro entreprise.

En tant que charpentier micro entrepreneur, vous bénéficiez du régime micro-fiscal. Vous n'êtes pas imposé sur vos bénéfices, mais sur votre chiffre d'affaires. Toutefois, l'administration fiscale applique un abattement forfaitaire pour frais professionnels de 50% à votre chiffre d'affaires. Sur le plan social, vous êtes affilié au régime général de la Sécurité sociale et vos cotisations s'élèvent à 22% de votre chiffre d'affaires.

Vos obligations comptables sont réduites au maximum. Il vous suffit de tenir un livre des recettes et un registre des achats. N'hésitez pas à consulter notre article dédié pour tout savoir de vos obligations comptables en tant qu'indépendant.

Exercer en tant que charpentier dans le cadre de l'EURL / SARL

Créer une EURL ou une SARL en tant que charpentier indépendant

L'EURL est une forme appréciée des artisans indépendants qui souhaitent entreprendre seuls. Elle peut aisément basculer en SARL si vous envisagez de vous associer.

Les démarches de création sont néanmoins plus complexes. Il vous faut :

  • Rédiger les statuts de votre société ;
  • Publier une annonce dans un journal d'annonces légales ;
  • Procéder au dépôt de capital ;
  • Remplir le formulaire M0 SARL ;

Réunir vos pièces justificatives suivantes :

  • Un exemplaire des statuts de la société ;
  • L' attestation de publication au sein du journal d'annonces légales ;
  • L' attestation de dépôt de fonds ;
  • Le justificatif de domicile ;
  • La copie de la pièce d'identité du gérant ;
  • Envoyer votre dossier complet à la chambre des métiers et de l’artisanat.

Le régime fiscal et social applicable dans le cadre d'une EURL / SARL

L’EURL peut opter pour l'impôt sur le revenu ou le régime micro fiscal lorsque l'associé-unique est une personne physique, c'est-à-dire, un individu.

En principe, les bénéfices de la SARL sont taxés au titre de l'impôt sur les sociétés. Toutefois, il est possible de choisir une imposition à l'impôt sur le revenu si :

  • Le dirigeant de la société est une personne physique ;
  • La société exerce une activité commerciale, agricole, libérale ou artisanale ;
  • La société emploie moins de 50 salariés ;
  • Son chiffre d'affaires annuel est inférieur à 10 millions d'euros ;
  • La société a moins de 5 ans d'ancienneté au moment de la demande ;
  • La société n'est pas cotée en bourse.

L'option pour l'impôt sur le revenu est limitée à 5 exercices comptables maximum, soit environ 5 ans.

Vous souhaitez créer une entreprise familiale ? Sachez que la SARL valorise les liens de paternité entre associés. Ainsi, si vous créez une SARL de famille, c'est-à-dire que tous les associés sont issus d'une même famille, vous pouvez opter pour l'impôt sur le revenu sans limitation de durée.Comme tous les travailleurs indépendants, vous devez vous acquitter des cotisations sociales. Elles s'élèvent à environ 42% et vous permettent de bénéficier d'une couverture sociale protectrice.

Les spécificités du métier de charpentier indépendant

Souscrire à une assurance professionnelle

En tant que charpentier indépendant, vous avez l'obligation de souscrire à :

  • Une assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro) pour couvrir les dommages causés à autrui dans le cadre de votre activité ;
  • Une assurance décennale (ou garantie décennale) pour couvrir les dommages affectant la solidité d'une construction ou qui la rendent inhabitable.

Obtenir le Certificat d’aptitude à la conduite en sécurité (CACES)

Le charpentier est amené à conduire des engins de levage pour assembler et fixer la charpente sur un chantier. Sachez que la conduite d'un engin de manutention, d'une grue ou d’un chariot élévateur est soumise à l'obtention du Certificat d’aptitude à la conduite en sécurité (CACES). Ce certificat est valable pendant 10 ans.

Obtenir un label qualité

RGE, NF habitat, BBCA... Il existe un grand nombre de labels dans le domaine du bâtiment. Ils constituent un véritable gage de qualité auprès de vos clients et de vos partenaires.

Pour obtenir une labellisation, il convient d'adresser votre demande à un organisme de qualification comme Qualibat ou Qualifelec.

Les informations clés :

Charpentier indépendant
ActivitéArtisan spécialisé dans la fabrication et la pose des pièces de la charpente d’une construction
Formation obligatoire Oui. La profession de charpentier est réglementée. Diplôme ou expérience professionnelle de 3 ans en lien direct avec le métier de charpentier nécessaires
Assurances professionnelles obligatoiresLa responsabilité civile professionnelle L’assurance décennale
Code NAF/APEcode APE ou NAF 4391A "Travaux de charpente"
CFE compétent La chambre de métiers et de l’artisanat si vous avez moins de 11 salariés. La chambre de commerce et de l’industrie si vous avez plus de 11 salariés

Créez votre compte en 5min

Après vérification de votre identité, vous recevrez votre Carte Blank sous quelques jours.

Ouvrir un compte
Carte Blank