Fiches métiers

Devenir peintre en bâtiment indépendant

Vous souhaitez devenir peintre en bâtiment et être à votre propre compte ? Mais vous ne savez pas où commencer les démarches ? Suivez le guide !

Victoria Grimaldi
Publié le
12/3/21
Mis à jour le
29/9/21

Pour aller droit à l'essentiel

Le peintre en bâtiment est un des derniers professionnels à intervenir sur un chantier. Il s’occupe des finitions de peinture sur les murs et plafonds en extérieur ou en intérieur. Voici une fiche métier complète pour savoir comment devenir peintre en bâtiment en indépendant.

Qu’est-ce qu’un peintre en bâtiment ?

Le peintre en bâtiment est un professionnel du bâtiment qui travaille sur le second œuvre (les finitions) du bâtiment. Son métier consiste à poser les revêtements des murs et des plafonds. Il travaille sur des chantiers aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Il est amené à travailler avec l'architecte et d'autres professions du bâtiment telles que le maçon ou le charpentier.

Les peintres en bâtiment peuvent se spécialiser dans certains domaines : 

  • Le peintre-façadier s'occupe des ravalements de façade ;
  • Le peintre-décorateur réalise des compositions murales (par exemple un trompe-l’œil).

Zoom sur le secteur de la peinture en bâtiment

Le secteur d’activité du bâtiment et des travaux publics (BTP) est un bassin d’emplois dynamique. Les embauches sont régulières dans le secteur, y compris pour les peintres en bâtiment.

Vous pouvez exercer comme salarié ou comme indépendant. Lorsqu’ils sont indépendants, les peintres travaillent aussi bien pour de grandes entreprises que pour des particuliers.

Les métiers du bâtiment sont des métiers où l’on trouve une forte proportion d’hommes car ce sont des métiers réputés physiques. Pour autant, rien n’empêche les femmes d’exercer aussi ces métiers. Si vous êtes une femme, vous pouvez tout à fait vous lancer comme peintre en bâtiment !

Selon le rapport de la CAFEB (Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment) sur les chiffres clés de l’artisanat 2020, environ 6% de femmes travaillent dans le secteur de la peinture, vitrerie et revêtements.

Les missions du peintre en bâtiment

Voici les missions quotidiennes d’un peintre en bâtiment :

  • Protéger son chantier (sols, prises…) et respecter les consignes de sécurité ;
  • Préparer les surfaces à peindre (poncer, décaper, ouvrir et reboucher les fissures…) ;
  • Réaliser un enduit ;
  • Choisir la bonne couleur ;
  • Appliquer la peinture ou le vernis ;
  • Nettoyer le chantier ; 
  • Poser d’autres revêtements muraux (papier peint, tapisserie, faïence…), etc.

Les qualités requises pour devenir peintre en bâtiment

Êtes-vous fait pour devenir peintre en bâtiment ? Voici les qualités nécessaires pour exercer ce métier : 

  • Être minutieux et soigné : le peintre en bâtiment doit être consciencieux et réaliser les travaux de peinture avec soin. Les finitions doivent être impeccables.
  • Posséder une excellente condition physique : être peintre en bâtiment vous oblige à rester debout une grande partie de la journée. Cet effort physique est important et vous devez être endurant pour tenir le coup !
  • Disposer d’une certaine capacité d’adaptation : chaque chantier est différent. Aussi, c’est à vous de vous montrer polyvalent et de vous adapter aux demandes de votre client.

Les compétences nécessaires pour devenir peintre en bâtiment

Le peintre en bâtiment doit acquérir les compétences techniques suivantes pour réaliser des travaux de peinture :

  • Connaître les différents supports et leurs caractéristiques (plâtre, brique, béton…) ;
  • Savoir manier les outils nécessaires à l’accomplissement de son travail (pistolets, rouleaux…) ;
  • Connaître les techniques de peinture (brosse, patine…) ;
  • Maîtriser les règles de sécurité sur son chantier (monter un échafaudage…).

Les études et formations pour devenir peintre en bâtiment

Le peintre en bâtiment doit posséder une qualification professionnelle pour exercer son métier en indépendant. C’est une obligation. 

À défaut, vous pouvez aussi faire valoir votre expérience professionnelle. Il faut justifier d’au minimum 3 ans d’expérience comme salarié dans le métier de peintre en bâtiment.

Les études pour devenir peintre en bâtiment

La formation des peintres en bâtiment passe en général par un CAP (certificat d’aptitude professionnelle). 

Les CAP les plus fréquents dans la profession sont : 

  • Le CAP peintre applicateur de revêtement ;
  • Un CAP façadier peintre ;
  • Un CAP peintre en décors

Vous pouvez effectuer un CAP dans un lycée professionnel ou dans un centre de formation des apprentis (CFA).

Quels sont les autres diplômes possibles après le CAP ?

  • Un bac pro aménagement-finition du bâtiment ;
  • Un brevet professionnel : BP peinture-revêtement ;
  • Une mention complémentaire comme la MC peinture-décoration ;
  • Un brevet de technicien supérieur comme le BTS aménagement-finition…

La formation continue pour devenir peintre

Une reconversion professionnelle est également envisageable dans ce métier.

Dirigez-vous vers le Greta (groupements d’établissements) ou vers l’AFPA (agence de formation professionnelle des adultes). Vous pourrez y obtenir un CAP peintre ou un titre professionnel (TP) de peintre en bâtiment vous permettant de commencer à exercer votre métier. 

Le salaire d’un peintre en bâtiment

Selon le site Batiactu, le salaire d’un peintre en bâtiment tourne autour de 19 800€ pour un débutant. Ce salaire peut aller jusqu’à 26 750€ brut par an en moyenne pour un peintre expérimenté. Le peintre gagne donc entre 1 290 et 1 740€ net par mois.

Ce sont des fourchettes indicatives pour un salarié. En indépendant, tout dépend de votre expérience, de votre clientèle et de votre volume de travail. En général, vous pouvez facturer votre prestation entre 20 et 45€ de l’heure. Vous pouvez donc gagner beaucoup plus !

Le statut juridique le plus adapté pour devenir peintre en bâtiment indépendant

En tant que peintre en bâtiment, 6 structures juridiques sont envisageables pour que vous puissiez exercer votre activité :

L’entreprise individuelle pour les peintres en bâtiment

L’entreprise individuelle (EI) ou l’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) permettent de créer une entreprise facilement.

Votre régime social est celui d’un travailleur non-salarié (TNS).

Vos bénéfices sont imposés à l’impôt sur le revenu. À noter, il est néanmoins possible d’opter pour l’impôt sur les sociétés en EIRL sous certaines conditions.

La différence entre l’EI et l’EIRL ? L’EI ne protège pas votre responsabilité. Cela signifie que si vous avez des dettes, vos clients peuvent vous poursuivre sur votre patrimoine personnel. À l’inverse, l’EIRL propose d’affecter un patrimoine à votre activité professionnelle afin de pallier cette situation.

La société unipersonnelle pour les peintres en bâtiment

Opter une société est un choix plus ambitieux. La société unipersonnelle permet de limiter votre responsabilité et d’exercer seul votre activité.

L’Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL)

Votre régime social en EURL est celui d’un travailleur non-salarié. Vos cotisations sociales s’élèvent à environ 45% de votre rémunération. 

En EURL, le principe est l’impôt sur le revenu. Vous pouvez néanmoins choisir l’impôt sur les sociétés.

La comptabilité de l’EURL comme de la SASU est une comptabilité de trésorerie. Vous devrez : 

  • Tenir un livre-journal et un grand-livre ;
  • Établir des comptes annuels. 

Si votre chiffre d’affaires annuel dépasse 818 000€ pour l’achat-vente de marchandises et 247 000€ pour les prestations de services, vous passerez à une comptabilité d’engagement plus lourde à tenir.

La Société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU)

En SASU, vous êtes assimilé-salarié, ce qui signifie que votre protection sociale est plus étendue que celle d’un travailleur non-salarié. En revanche, vos cotisations sociales peuvent peser lourd dans votre budget : elles s’élèvent à environ 80% de votre rémunération.

En matière de fiscalité, la SASU est assujettie par principe à l’impôt sur les sociétés. Vous pouvez aussi choisir l’impôt sur le revenu mais votre choix sera limité à 5 exercices comptables.

La société pluripersonnelle pour les peintres en bâtiment 

Si vous envisagez de vous associer avec d’autres professionnels du bâtiment, tournez-vous vers une société pluripersonnelle comme la SARL (société à responsabilité limitée) ou la SAS (société par actions simplifiée).

Ces deux formes de société sont assujetties à l’impôt sur les sociétés.

En SAS, vous êtes assimilé-salarié comme en SASU. En SARL, vous êtes travailleur non-salarié comme en EURL.

Le régime de la micro entreprise pour un peintre en bâtiment

Vous pouvez choisir le régime de la micro entreprise si vous avez opté pour une EI, une EIRL ou une EURL. Ce régime était anciennement appelé régime de l’auto entreprise. On parle aujourd’hui de micro entreprise. Désormais, il n’y a plus de différences entre le régime de l’auto-entrepreneur et celui du micro-entrepreneur.

Le régime de la micro entreprise peut être adapté pour un peintre en bâtiment mais il faut bien avoir en tête les deux inconvénients principaux de ce régime : 

  • Vous ne pouvez pas déduire vos charges professionnelles. Vous devez donc assumer vous-même toutes vos charges (essence, achat de matériels et d’outils, coût de l’assurance…). Néanmoins, un abattement forfaitaire de 50% sur votre chiffre d’affaires vient compenser cette impossibilité de déduire vos charges. À vous d’établir un business plan pour étudier la rentabilité de votre activité avec cette option.
  • Votre chiffre d’affaires est limité à 72 600€ brut par an pour les prestations de services et à 176 200€ brut par an pour l’achat/revente de marchandises. 

En revanche, la micro entreprise comporte certains avantages :

  • Les démarches de création et la gestion d’une micro entreprise sont très simples. La comptabilité d’une micro entreprise est très simplifiée : il suffit de tenir un livre des recettes et un registre des achats ;
  • Vous bénéficiez de cotisations sociales allégées : 22% du chiffre d’affaires hors taxes pour les prestations de services et 12,8% du chiffre d’affaires hors taxes pour l’achat-revente de fournitures ;
  • Vous êtes imposé à l’impôt sur le revenu. Vous bénéficiez d’un abattement forfaitaire de 50% pour les activités artisanales. Vous êtes exonéré de taxe sur la valeur ajoutée (TVA) tant que votre chiffre d’affaires est inférieur à 85 800€ pour l’achat/vente de marchandises et à 34 400€ pour la prestation de service.

Selon le rapport 2020 de la CAFEB, il y aurait environ 44 412 micro entreprises dans le secteur de la peinture, vitrerie et revêtements.

Comment devenir peintre en bâtiment ? Les démarches de création d’entreprise

Créer une entreprise individuelle comme peintre en bâtiment

La création d’une entreprise individuelle pour se mettre à son compte a l’avantage d’être très simple. 

Remplissez le formulaire correspondant selon votre situation : 

  • P0 CMB micro-entrepreneur pour l’entreprise individuelle sous le régime de la micro entreprise ;
  • P0 CMB pour créer une entreprise individuelle hors régime de la micro entreprise ; 
  • P EIRL CM pour l’EIRL.

Vous devez accompagner ce formulaire des pièces justificatives nécessaires, à savoir : 

  • Une copie de votre pièce d’identité ;
  • Un justificatif de domicile de moins de 3 mois ;
  • Une déclaration sur l’honneur de non-condamnation ;
  • Une attestation de notification au conjoint marié ou pacsé prouvant que vous l’avez informé des conséquences des dettes professionnelles sur les biens communs ;
  • Le formulaire JQPA (justification de qualification professionnelle artisanale) : ce formulaire permet de justifier de votre qualification professionnelle ;
  • En cas d’option pour l’EIRL, vous devrez effectuer une déclaration d’affectation afin de déterminer les biens affectés à votre activité professionnelle.

Le dossier complet est à envoyer à votre centre de formalités des entreprises (CFE) compétent. 

En tant qu’artisan, votre CFE compétent est la chambre des métiers et de l’artisanat (CMA). Vous pouvez réaliser ses démarches en ligne sur le site https://www.guichet-entreprises.fr/fr/

Créer une société comme peintre en bâtiment

La création d’une société unipersonnelle est plus longue que la création d’une entreprise. Il faut : 

  • Rédiger des statuts organisant la société ;
  • Publier une annonce dans un journal d’annonces légales (JAL) pour informer les tiers de la création de votre société ; 
  • Procéder au dépôt de capital sur un compte dédié à la société. Le montant minimal du capital social est de 1€.

Une fois ces formalités exécutées, vous pourrez constituer votre dossier de création de société et l’envoyer à votre CFE compétent (la chambre des métiers et de l’artisanat).

Votre dossier doit contenir :

  • Le formulaire M0 SARL pour une EURL et une SARL ou le formulaire M0 pour une SASU ou une SAS ;
  • Une pièce d’identité du dirigeant ;
  • Le justificatif de domiciliation de votre société ;
  • Les statuts de votre société signés et datés ;
  • L’attestation de publication au sein du journal d’annonces légales ;
  • L’attestation de dépôt de fonds ;
  • La déclaration des bénéficiaires effectifs.

Les obligations du peintre en bâtiment

L’obligation d’assurance

Le peintre en bâtiment a l’obligation de souscrire deux assurances professionnelles au minimum pour assurer son entreprise artisanale : 

  • La responsabilité civile professionnelle (RC pro) : elle vous protège contre les dommages corporels, matériels et immatériels causés à des tiers dans le cadre de votre activité professionnelle.
  • L’assurance décennale : elle couvre les dommages pouvant compromettre la solidité de l’ouvrage ou le rendant impropre à l’usage pendant 10 ans à compter de la livraison de l’ouvrage. Elle doit être mentionnée sur vos factures et devis. Avant le début du chantier, vous devez remettre à vos clients une attestation d’assurance décennale permettant de prouver que vous avez bien souscrit à cette assurance.

L’obligation d’ouvrir un compte bancaire

En tant que peintre en bâtiment indépendant, vous devez également ouvrir un compte bancaire dédié à votre activité professionnelle

Cette obligation vous concerne si vous réalisez plus de 10 000€ de chiffre d’affaires annuel pendant 2 années consécutives. 

L’obligation d’afficher ses prix

Si vous êtes indépendant, vous devez annoncer vos tarifs de façon transparente à votre client. 

Pour cela, le devis est indispensable dès que votre prestation excède 150€.

En salarié ou en indépendant, peintre en bâtiment est un métier manuel où les embauches sont fréquentes.

Tableau récapitulatif : devenir peintre en bâtiment

Spécialités Peintre façadier, peintre décorateur…
Type d’activité Artisanale
Formation Qualification professionnelle obligatoire Formation minimale : CAP
Rémunération moyenne Entre 20 à 45€ de l’heure
Structures juridiques recommandées EI, EIRL, EURL, SASU seul Option possible pour le régime micro entreprise en EI, EIRL et EURL SARL, SAS à plusieurs
CFE compétent Chambre des métiers et de l’artisanat
Assurances Assurance responsabilité civile professionnelle et assurance décennale obligatoires

Créez votre compte en 5min

Après vérification de votre identité, vous recevrez votre Carte Blank sous quelques jours.

Ouvrir un compte
Carte Blank