Fiches métiers

Devenir webmaster freelance

Vous souhaitez vous lancer comme webmaster en freelance mais vous ne savez pas par où démarrer ? Blank vous guide pas à pas dans chaque démarche.

Victoria Grimaldi
Publié le
29/9/21
Mis à jour le
29/9/21

Pour aller droit à l'essentiel

En charge de la gestion d’un site Internet, le webmaster est un véritable couteau suisse du web travaillant sur les nombreux aspects d’un site web. Si ce métier vous attire, découvrez les étapes pour devenir webmaster freelance.

Qu’est-ce qu’un webmaster ?

Le webmaster aussi appelé webmestre ou administrateur de sites web est l’homme-orchestre du site Internet. Il a en charge la gestion du site sous toutes ses facettes : SEO, rédaction de contenu, technique, conception graphique… 

Comme il ne peut pas toujours exercer toutes ses fonctions lui-même, il fait appel à des professionnels pour l’épauler au quotidien. Il a alors un rôle de chef de projet web pour coordonner  toutes les activités liées à l’administration de sites web. 

Il peut aussi se spécialiser. Ainsi, on retrouve diverses spécialisations chez les webmasters :

  • Des webmasters SEO experts en référencement naturel ;
  • Des webmasters intégrateurs web s’occupant de monter les pages d’un site web ensemble ;
  • Des webmasters spécialisés dans l’éditorial en charge du contenu du site web et de la cohérence de la ligne éditoriale du site.
  • Des webmasters spécialisés par CMS (Wordpress, Prestashop pour les e-commerces…).

⚠️ On le confond parfois avec le développeur web. En effet, leurs rôles peuvent se recouper car certains webmasters ont suivi des formations de développeurs web et ont une spécialisation technique. 

Néanmoins, le développeur ne s’occupe en principe que de la création du site web, du logiciel ou de l’application web. Il s’intéresse uniquement à la partie technique alors que le webmaster est un généraliste.

Zoom sur les métiers du web

Ce n’est pas un scoop : depuis de nombreuses années déjà, le secteur de l’informatique et les métiers du web recrutent beaucoup. Les webmasters capables de maîtriser des compétences éloignées d’un premier abord sont recherchés par les recruteurs.

Néanmoins, il faut apporter une nuance : le métier a beaucoup évolué ces dernières années. En effet, on remarque un éclatement des différentes fonctions initiales du webmaster qui sont désormais devenues des métiers spécifiques (expert SEO, community manager…). Les entreprises préfèrent souvent recourir à des professionnels spécialisés dans leur domaine plutôt qu’à un généraliste comme le webmaster. Les postes tendent donc parfois à se raréfier pour les webmasters même si les petites entreprises recrutent encore.

📊Selon le site Internet Live Stats, il y aurait fin 2020 environ 1,8 milliard de sites Internet dans le monde. Autant de sites qui auront peut-être un jour besoin d’un webmaster !

Les missions du webmaster indépendant

Au quotidien, le webmaster gère diverses tâches :

  • Définir un cahier des charges des besoins du client ;
  • Veiller au bon fonctionnement technique du site Internet (maintenance, hébergement, mise à jour, correction des bugs d’affichage…) ;
  • Rédiger des lignes de code ;
  • Gérer le contenu du site web et l’actualiser ;
  • Suivre et optimiser le référencement du site ;
  • Animer les réseaux sociaux

Les activités du webmaster peuvent varier selon son domaine de prédilection. 

Il faut aussi noter que plus la structure est petite, plus le webmaster est amené à avoir plusieurs casquettes.

Les qualités requises pour devenir webmaster indépendant

Quelles sont les qualités d’un bon webmaster ? Voici une liste non exhaustive :

  • De la polyvalence : vous l’avez compris, le métier requiert une certaine capacité à toucher à tout ! Le webmaster est avant tout un généraliste ;
  • Une grande curiosité : apprendre de nouvelles choses régulièrement est indispensable pour élargir votre champ de compétences et rester à jour des évolutions de votre métier ;
  • Un sens de l’adaptation certain : le webmaster doit savoir s’adapter pour résoudre les problèmes auxquels il est confronté. Il doit faire preuve de réactivité car il faut souvent travailler dans l’urgence. Une dose de créativité s’avère utile pour apporter des solutions rapides aux problèmes.
  • De bonnes capacités de communication : le webmaster est avant tout un bon communicant. En tant que prestataire de services aux multiples casquettes, il est amené à traiter avec divers interlocuteurs et travaille en étroite collaboration avec plusieurs services de l’entreprise (commercial, éditorial…).

Les compétences requises pour devenir webmaster

En raison de la diversité de ses missions, le webmaster doit maîtriser un socle commun de compétences : 

  • Des bases techniques : maîtrise des langages de programmation informatique (HTML, PHP, CSS, Java entre autres), de l’administration de serveurs, de la gestion de bases de données et des systèmes de gestion de contenu (CMS) ;
  • Des connaissances en référencement naturel (SEO) : techniques de rédaction SEO friendly, netlinking… ;
  • Des compétences en gestion des réseaux sociaux ;
  • Des notions de webdesign (Photoshop, Illustrator…).

Le webmaster doit également veiller à se former régulièrement pour actualiser ses compétences car elles peuvent très vite devenir obsolètes.

Études et formations pour devenir webmaster freelance

Les formations pour devenir webmaster

Très peu de formations existent pour se former spécifiquement au métier de webmaster. Aussi, les aspirants au métier de webmaster peuvent suivre plusieurs voies : 

  • Au niveau bac +2 : un BTS ou un DUT ;
  • Au niveau bac +3 : une licence professionnelle ;
  • Au niveau bac +5 : un master.

Le plus souvent, les diplômés ont fait des études en communication, en marketing, en journalisme ou en informatique à l’université.

Quelques exemples de formations webmasters recommandées : 

  • DEUST webmaster et métiers de l'Internet ;
  • BTS ou DUT métiers du multimédia et de l’Internet ;
  • Licence pro métiers de la communication ou métiers du numérique ;
  • Master création numérique ; 
  • Master information et communication spécialité création de projets numériques.…

Devenir webmaster sans diplôme

Il est aussi possible d’accéder au métier sans diplôme spécifique

Dans ce cas, misez sur votre expérience professionnelle sur le web. Exploitez également les ressources existantes sur Internet pour vous former au métier en autodidacte et acquérir les compétences qu’il vous manque.

Les reconversions ne sont pas rares dans ce métier. Après une première expérience et/ou une formation adaptée, les professionnels du web comme les rédacteurs web, les experts SEO, les community managers ou encore les développeurs web peuvent facilement se reconvertir dans ce métier. 

La rémunération d’un webmaster

💵 Selon l’APEC, le salaire moyen d’un webmaster est de :

  • Débutant : entre 24 000 et 30 000€ par an ;
  • Intermédiaire : entre 30 000 et 40 000€ par an ;
  • Confirmé : entre 40 000 et 45 0000€ par an.

Le salaire médian est de 3 333€ brut par mois en France en 2019 selon le JDN.

Pour les webmasters freelances, le site Malt a dressé un baromètre des tarifs journaliers moyens pratiqués par les professionnels. Le Taux journalier moyen (TJM) moyen des webmasters est de 426€ par jour.

Le statut juridique le plus adapté pour devenir webmaster

Le webmaster freelance travaille le plus souvent seul. Voici les structures juridiques les plus adaptées à son activité.

Le webmaster en entreprise individuelle

Vous avez le choix entre l’entreprise individuelle (EI) et l’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL).

C’est le choix de la simplicité. Vos bénéfices seront imposés à l’impôt sur le revenu. Votre régime social est celui des travailleurs non-salariés (TNS).

Seul inconvénient, en entreprise individuelle, vos patrimoines professionnels et personnels sont confondus. Si vous souhaitez protéger votre patrimoine personnel des poursuites de vos créanciers professionnels en cas de dettes, optez pour l’EIRL.

Le webmaster en société unipersonnelle

Vous devrez choisir entre l’EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) et la SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle). Dans tous les cas, votre responsabilité sera limitée aux apports réalisés.

En EURL, vous êtes imposé à l’impôt sur le revenu ou à l’impôt sur les sociétés. En SASU, c’est l’impôt sur les sociétés qui est le principe. Vous pouvez néanmoins opter pour l’impôt sur le revenu mais ce choix est limité dans le temps à 5 exercices comptables.

Le régime social en EURL est celui des travailleurs non-salariés (TNS). En SASU en revanche, vous êtes assimilé-salarié ce qui vous oblige à payer davantage de cotisations sociales (environ 80% de la rémunération contre 45% en EURL). En retour, votre protection sociale est plus étendue que celle des Travailleurs non salariés (TNS) car elle ressemble à celle d’un salarié.

La création d’une société unipersonnelle est plus longue que celle d’une entreprise individuelle. Sa gestion l’est également : vous devrez vous astreindre à tenir une comptabilité de trésorerie. Elle vous oblige à tenir un livre-journal, un grand-livre et à établir des comptes annuels. La comptabilité de trésorerie est applicable tant que vous ne dépassez pas les 247 000€ de chiffre d’affaires.

Le webmaster au régime de la micro entreprise

Le régime de la micro entreprise est une bonne option pour débuter votre activité de webmaster. Vous pouvez opter pour ce régime spécifique si vous avez choisi l’EI, l’EIRL ou l’EURL. Ce n’est en revanche pas possible en SASU. 

Le régime de la micro entreprise entraîne un allégement de vos cotisations sociales. Comptez environ 22% de votre chiffre d’affaires. 

D’un point de vue fiscal, vous serez imposé à l’impôt sur le revenu. Le régime fiscal des webmasters est celui des micro-BNC (bénéfices non-commerciaux). Ils profitent d’un abattement forfaitaire sur leur chiffre d’affaires de 34%.

La création et la gestion comptable est simplifiée en micro entreprise : vous n’aurez simplement qu’à tenir un livre des recettes et un registre des achats.

Seul point négatif, vous serez limité par un plafond de 72 600€ de chiffre d’affaires annuel en 2020 pour les professions libérales. Dès que vous dépassez cette somme, vous sortirez du régime micro.

Comment devenir webmaster ? Les démarches de création d’une entreprise ou d’une société

La création d’une entreprise individuelle

La création d’une entreprise nécessite déjà de remplir : 

Réunissez ensuite les pièces justificatives nécessaires pour compléter votre dossier : 

  • Une copie de votre pièce d’identité ;
  • Un justificatif de domicile daté de moins de 3 mois ;
  • Une déclaration sur l’honneur de non-condamnation ;
  • Une attestation de notification au conjoint marié ou pacsé l’informant des conséquences des dettes professionnelles sur les biens communs ;
  • En cas d’option pour l’EIRL, la déclaration d’affectation des biens dédiés à votre activité professionnelle.

Envoyez le tout à votre Centre de Formalités des Entreprises (CFE) compétent. Les webmasters étant des professions libérales, leur CFE compétent est l’URSSAF.

Vous recevrez ensuite les documents nécessaires à l’exercice de votre activité par la poste (affiliation à la sécurité sociale, numéro de SIREN…). Vous pourrez alors commencer officiellement votre activité !

La création d’une société unipersonnelle

La création d’une société est plus longue. Voici les démarches à accomplir pour créer une société unipersonnelle :

  • Rédiger les statuts de la société ;
  • Remplir le formulaire M0 SARL pour la création d’une EURL ou le formulaire M0 pour la création d’une SASU ;
  • Déposer le capital social sur un compte en banque pour obtenir une attestation de dépôt de capital social ;
  • Publier l’avis de constitution de la société dans un journal d’annonces légales.

Réunissez ensuite les pièces justificatives nécessaires et envoyez le dossier complet à votre CFE compétent : 

  • Le formulaire de déclaration de début d’activité ;
  • Une pièce d’identité ;
  • Le justificatif de domiciliation de votre société ;
  • Les statuts de votre société signés et datés ;
  • L’attestation de publication au sein du journal d’annonces légales ;
  • L’attestation de dépôt de fonds ;
  • Le formulaire de déclaration relatif aux bénéficiaires effectifs.

Les spécificités du métier de webmaster

Comme celui de développeur web, le métier de webmaster fait partie des professions libérales non réglementées. Vous n’avez donc aucune obligation particulière à remplir pour l’exercer. 

En revanche et comme souvent, l’assurance responsabilité civile professionnelle peut être une bonne idée pour assurer les dommages que vous pourriez causer dans le cadre de votre activité professionnelle.

N’oubliez pas également qu’ouvrir un compte bancaire dédié à votre activité professionnelle est indispensable dès que vous dépassez les 10 000€ de chiffre d’affaires annuel pendant 2 années consécutives.

Le webmaster est un touche-à-tout de talent qui maîtrise (presque) toutes les facettes d’un site web.

Tableau récapitulatif : devenir webmaster

Spécialités Webmaster éditorial, webmaster SEO, webmaster intégrateur…
FormationProfession libérale non-réglementée Formation initiale recommandée : bac +3 minimum
Rémunération moyenne24 000 à 45 000€ par an/426€ par jour
Structures juridiques recommandéesEI, EIRL, SASU, EURL Option possible pour le régime micro entreprise en EI, EIRL et EURL
CFE compétentURSSAF
AssuranceNon obligatoire mais recommandée : RC Pro

Créez votre compte en 5min

Après vérification de votre identité, vous recevrez votre Carte Blank sous quelques jours.

Ouvrir un compte
Carte Blank