Compte pro

Indépendants : comment choisir entre compte pro et perso ?

Vous hésitez entre compte pro ou compte perso pour votre activité ? Les réponses pour vous épauler dans ce choix sont dans cet article.

Sarah Schnebert
Publié le
23/7/21
Mis à jour le

Pour aller droit à l'essentiel

Compte pro ou compte perso, il faut choisir ! Si vous êtes indépendant, vous savez certainement qu’il peut être nécessaire (voire obligatoire) de créer un compte séparé, dédié à votre activité. Ce dernier peut d'ailleurs être pro ou pas. Alors, comment faire votre choix ? Plus cher, moins accessible, le compte pro divise. Dans ce cas, créer un compte perso est une solution de facilité. Heureusement, la multiplication des comptes pro en ligne aux tarifs allégés change la donne sur le marché bancaire. Désormais, des services autrefois réservés aux pro et des fonctionnalités innovantes sont à la portée de tous. Mais y avez-vous intérêt ? Compte pro ou compte perso, comment ça marche ? Quelles différences ? Lequel est fait pour vous ? Pour aller plus loin, découvrez  les 4 raisons d'hésiter entre compte pro et perso, ainsi que toutes nos astuces pour parvenir à trancher. Objectif : vous simplifier la vie !

Compte pro, compte perso, pourquoi faire ?

👉 Qu’est-ce qu’un compte perso ?

Ce qu’on appelle dans le langage courant un compte perso est un produit bancaire. Plus précisément, un compte, sur lequel un individu peut déposer et recevoir des fonds. 

Ainsi, le compte perso (ou compte individuel) à l’inverse du compte pro, est uniquement destiné à un usage particulier.  Seul le titulaire (le propriétaire du compte) en a la jouissance, et l'intitulé du compte reprend généralement ses noms et prénoms, précédé de « M » ou « Mme ».*

Dans le cas du compte pro, c'est plutôt le nom de domaine ou le nom de l'entreprise qui est repris.

Il n'y a pas qu'une seule forme de compte perso. Ce dernier peut être : un compte courant, un compte épargne, un compte-titre, un compte-chèque, un livret A, un Plan épargne en actions (PEA) ... Autant de produits bancaires destinés à des utilisations spécifiques et adaptés à différents besoins, notamment, ceux des particuliers.

La forme la plus célèbre du compte perso est le "compte courant". Appelé aussi compte à vue, compte chèque ou encore compte de dépôt, il permet de recevoir et d’émettre des paiements via des produits bancaires classiques tels que les chèques ou la carte bancaire.

Tout comme une carte de paiement, le compte perso donc est un produit bancaire. Cela veut dire qu'il n'est pas un dispositif fixe, mais une offre commerciale. Ses tarifs, son format, ses conditions et ses fonctionnalités sont élaborés par l'établissement financier.

Un compte perso n’est donc pas le même d’un établissement à un autre, ou d’une offre à l'autre.

💡En revanche, même si un compte perso est un produit bancaire, il existe en France un droit au compte. Ce droit est un outil de lutte contre la précarité, permettant de garantir l'accès à des produits bancaires de base pour les individus fragilisés ou exclus du système bancaire classique.

L’ouverture d’un compte perso se fait sur demande, auprès d’un organisme financier (une banque, un compte pro en ligne). L’initiative peut être prise par un (ou plusieurs) particulier. Pour formuler sa demande, le futur titulaire doit produire des documents justificatifs, soumis à l’appréciation de l’organisme financier qui peut alors accepter ou refuser sa demande.

👉 Qu’est-ce qu’un compte pro ?

Un compte pro ou compte professionnel, est, à l’inverse du compte perso, réservé à l'usage professionnel. Il peut accueillir des échanges commerciaux, et son ou ses propriétaires peuvent être des indépendants ou des entreprises (personnes morales, personnes physiques). 

Un compte pro propose, en plus des produits classiques du compte perso, des services additionnels adaptés aux entreprises et aux porteurs de projet. L’ouverture d’un compte pro peut être plus fastidieuse : un établissement bancaire classique, par exemple, peut demander un dossier détaillé concernant l’activité professionnelle en question (détails du projet, projections chiffrées, étude de la concurrence ou de la cible, etc.)

Un compte professionnel coûte aussi beaucoup plus cher qu’un compte personnel !

La cotisation mensuelle d’un compte pro est beaucoup plus élevée. Et ce, en raison des services supplémentaires, mais aussi de son caractère commercial. Comptez environ 50 €, par mois dans un établissement bancaire classique, contre 15 € en moyenne par mois pour un compte pro en ligne.

Le choix du roi : le cumul !

👉Le cumul au sein d’une même banque

Un indépendant a, le plus souvent, un compte pro et un compte perso. L’un est dédié à son activité, l’autre à ses dépenses courantes. Il peut tout à fait cumuler ces deux comptes au sein du même organisme financier.

Dans ce cas, on dit que l'indépendant a un compte pro et un compte perso, cumulés au sein de la même banque.

👉La multibancarisation

Lorsqu’un indépendant ou un particulier a déjà un compte dans une banque, mais en ouvre un nouveau dans un autre organisme financier, on parle alors de multibancarisation.

Le cumul d’un compte pro et d'un compte perso dans deux banques ou deux organisme financiers différents est tout à fait légal.

Ce phénomène n’est pas rare ! Il est même fréquent côté banque et indépendant, voire même, stratégique. Et ce, car il arrive qu’un indépendant, comme un micro-entrepreneur, ait déjà un compte perso au sein d'une banque. Au moment de créer sa micro entreprise, il peut rencontrer des difficultés pour ouvrir un compte pro au sein de sa banque (nous abordons ces difficultés dans la suite de cet article). Dans ce cas, l’indépendant se tourne vers d’autres prestataires. In fine, il se retrouve avec un compte perso dans une banque, et un compte pro dans une autre. 

Par ailleurs, l’entrée en vigueur en 2017 du service d'aide à la mobilité bancaire a favorisé les mouvements interbancaires et la multibancarisation.

👉L’agrégation bancaire à la rescousse

Aujourd’hui, de nouveaux prestataires financiers voient le jour sur le marché de la Fintech. C’est le cas de Blank, par exemple, compte pro en ligne permettant d’ouvrir un compte pro rapidement et à moindre frais, sans passer par une agence !

Grâce à une fonctionnalité appelée agrégation bancaire, un indépendant peut avoir accès à tous ses comptes, pro et perso, depuis la même application !

Indépendant : 4 raisons pour lesquelles vous hésitez entre compte pro ou compte perso

Pour un indépendant ou un professionnel, le choix entre un compte pro ou perso est plus complexe. Et ce, pour plusieurs raisons.

👉Raison n°1 : s’il est souvent obligatoire d’avoir un compte séparé, la loi ne précise pas la nature du compte !

Dans certains cas, vous devez donc ouvrir un compte courant dédié à votre activité, et non un compte pro. Les indépendants concernés peuvent ainsi choisir d’ouvrir un compte non pro pour leur activité. Plus facile à ouvrir, moins cher, il est souvent la solution de facilité privilégiée !

⚠️ Attention : si ce compte n'a pas besoin d'être un "produit pro", il doit accueillir uniquement les opérations pro ! C'est-à-dire, ne pas mélanger les mouvements d'argent pro et perso. C'est ce qu'on appelle en droit la séparation des patrimoines. Cela est très important d'un point de vue stratégique (pour bien comprendre ce qui concerne le pro et le perso) mais aussi d'un point de vue fiscal (pour bien éviter la confusion pro et perso en cas de contrôle.)

La raison pour laquelle un compte séparé est obligatoire est dans votre intérêt ! Le compte symbolise en fait la séparation de vos patrimoines personnels et professionnels. Cela facilite votre comptabilité, d'une part, et protège vos biens personnels en cas de défaillance de l’activité, d'autre part.

⚖️Les professionnels concernés par l’obligation d’un compte séparé sont les entreprises individuelles et les micro-entrepreneurs, dès lors que leur chiffre d'affaires dépasse le montant de 10 000 € pendant 2 années consécutives. Enfin, les commerçants (tous statuts juridiques confondus) doivent aussi respecter cette obligation de compte séparé (article L.123-24 du Code du Commerce). 

Les sociétés, en revanche, ont besoin d’un compte professionnel. Le plus souvent, pour s’immatriculer via le dépôt de capital, puis, pour être conformes d’un point de vue fiscal et faciliter le pilotage de l'activité.

👉Raison n°2 : un compte pro coûte plus cher.

Bonne nouvelle : cette affirmation est de plus en plus fausse ! 

Oui, en moyenne, un compte pro dans une banque coûte plus cher qu’un compte perso. Mais c’est sans compter les nouveaux prestataires en ligne (néo banques, comptes pro en ligne) qui ont rendu le compte pro accessible aux petits indépendants !

Chez Blank, par exemple, nos tarifs démarrent à 7 € par mois, tous frais compris, incluant 3 mois gratuits. Ce petit prix ne change rien à nos services, pensés pour les indépendants, et vous permettant de piloter votre activité de la manière la plus stratégique possible.

👉Raison n°3 : une banque refuse votre demande d’ouverture de compte pro.

C’est souvent le cas pour les petits indépendants, ou les porteurs de projets fragilisés (qui sont fichés à la Banque de France, ou ayant déjà souscrit à plusieurs crédits).

Dans ce cas, l’établissement bancaire estime que le risque est trop grand, ou bien, que le compte pro n’est pas adapté. Ce n’est pas forcément faux !

Exemple : Varsha est salariée et micro-entrepreneuse. Elle a ouvert cette micro entreprise pour pouvoir vendre ses bijoux confectionnés main de manière occasionnelle. Varsha fait un chiffre d’affaires moyen de 2 000 à 5 000 € l’année. Elle prend rendez-vous avec sa banque pour discuter de l’ouverture éventuelle d’un compte pro. Non seulement Varsha n’est pas obligée légalement d’ouvrir un compte séparé pour son activité (du moment qu’elle déclare bien son chiffre d’affaires à l’URSSAF), mais un compte pro au sein de sa banque lui coûterait 50 € par mois ! Son conseiller lui refuse donc sa demande d’ouverture de compte pro, et surtout, lui explique qu’elle n’y a pas intérêt. En tout cas, pour le moment ! Quand Varsha dépassera les 10 000 € de CA au bout de deux ans, son conseiller lui proposera peut-être un compte pro. En outre, Varsha aimerait pouvoir profiter d'un terminal de paiement le plus tôt possible pour permettre à ses clients de payer par carte lors des marchés. Elle a donc aussi l'option intéressante du compte pro en ligne.

👉Raison n°4 : vous ne pensez pas avoir besoin de services pro.

… Et vous avez peut-être raison ! Comme nous venons de le voir, un compte pro n’est pas toujours nécessaire. L’important étant de limiter vos frais bancaires pour préserver aussi votre trésorerie en tant qu’indépendant.

💡Mais le compte pro est bien un outil de pro, pensé pour les pros ! D’une part, il renvoie une image professionnelle aux tiers susceptibles de travailler avec vous (vos fournisseurs, vos clients, l’administration etc.).

Si vous choisissez une banque classique, vous pouvez demander des marges de crédit ou des prêts au nom de votre entreprise, plutôt qu’à votre nom.

Vous pouvez aussi avoir accès à des services réservés aux professionnels : la location d’un TPE (terminal de paiement), une assurance pour votre équipement, des applications permettant de visualiser votre trésorerie, etc.

Enfin, rappelez-vous que non seulement un compte pro en ligne peut coûter 7 € par mois seulement, mais aussi proposer des fonctionnalités innovantes, susceptibles de vous faciliter grandement la vie ! Chez Blank, par exemple nous proposons :

  • L’affacturage à la carte, qui vous permet de céder la facture client de votre choix (ou plusieurs) afin que son montant vous soit versé en moins de 48h. Fini les risques d’impayés et les décalages de trésorerie ;
  • La déclaration URSSAF automatisée (⌛bientôt disponible !) qui permettra aux micro-entrepreneurs de ne plus avoir à faire manuellement tous les mois ou tous les trimestres leur déclaration de CA. Encore un souci en moins !

Le bon réflexe pour savoir si vous avez besoin d’un compte pro : listez vos besoins, faites vos comptes, puis comparez ces deux données aux offres commerciales sur le marché.

Votre cœur balance ? Entre compte pro ou compte perso, tout est finalement question de besoins. Votre choix doit avant tout être motivé par votre profil, vos moyens financiers, vos habitudes et les caractéristiques de votre activité. Fort heureusement, l'apparition des comptes pro en ligne et leur multiplication sur le marché permet désormais aux indépendants de toutes tailles de profiter de services professionnels à petit prix. Plutôt qu’un choix entre compte pro et compte perso, vous pouvez maintenant sélectionner le prestataire de votre choix, depuis votre smartphone, parmi des dizaines d'options sur le marché. En clair : vous avez l’embarras du choix 🎉 ! 


*Source : service-public

Écrit par

Créez votre compte en 5min

Après vérification de votre identité, vous recevrez votre Carte Blank sous quelques jours.

Ouvrir un compte
Carte Blank