Compte pro

Compte pro et découvert autorisé : comment ça marche ?

Vous voulez ouvrir un compte pro et vous vous posez la question du découvert autorisé. Blank vous dit tout !

Sarah Schnebert
Publié le
30/4/21
Mis à jour le
3/9/21

Pour aller droit à l'essentiel

Vous êtes indépendant et vous souhaitez ouvrir un compte pro. Comme beaucoup, votre activité fluctue : décalage de trésorerie, retard de paiement, dépense imprévue… En 2020, plus d’1 français sur 2 aurait eu recours au découvert*. Oui, mais à quel prix ? Le découvert autorisé est-il une solution ? Et à quelles conditions ? Tour d’horizon de vos options.

Compte pro : qu’est-ce que le découvert autorisé ? 

👉 Qu'est-ce que le découvert ?

Lorsque les sommes prélevées sur un compte bancaire professionnel sont supérieures aux sommes créditées, le solde du compte devient négatif. C’est ce qu’on appelle un découvert.

👉 Qu'est-ce que le découvert autorisé ?

Votre partenaire financier (banque, compte pro en ligne) peut consentir à ce que le solde de votre compte soit négatif. Ce cadre bien défini s’appelle le découvert autorisé.

Le découvert autorisé, s'il a l'air banal, est en fait un produit bancaire. Plus précisément, une solution de crédit à très court terme 😉.

👉 À quoi sert le découvert autorisé ?

Le découvert autorisé vous permet de continuer à effectuer des opérations sur votre compte, même lorsque ce dernier vire au rouge. L’important étant de ne pas dépasser le plafond du découvert et la période fixés au préalable par la banque. 

En cas de dépassement du montant du découvert autorisé, le titulaire du compte s'expose à des frais supplémentaires. Une situation de découvert est donc possible, peut être fréquente, mais doit toujours rester surveillée (notamment, les frais et commissions d'intervention) pour maitriser vos coûts.

Le découvert autorisé ou découvert bancaire est un produit proposé par une banque à un freelance ou à un particulier (tout comme les chèques, les virements ou une carte bancaire) dans le cadre d'une offre commerciale bancaire.

Toutes les caractéristique de ce produit ou service bancaire (montant du découvert autorisé, solde débiteur maximum, frais de découvert prélevés, cadre du dépassement de découvert...) sont fixés et négociés au moment de l'ouverture d'un compte entre l'établissement bancaire et son client.

🚀 Saviez-vous qu'il existe des alternatives au découvert autorisé ? Chez Blank, compte pro en ligne allié à un écosystème de gestion enrichi, vous gardez non seulement un oeil avisé sur votre trésorerie, mais vous pilotez aussi votre activité. Crédit en ligne agile (jusqu'à 10 000 € !), affacturage à la carte (on vous verse vos factures en moins 48h !), nous mettons tout en place pour que vous puissiez faire face sereinement aux impayés et pour minimiser les écarts de trésorerie. Pensez-y !

Découvert autorisé sur le compte pro : une solution temporaire 

L’expression « à découvert » provient du langage militaire qui signifie « s’exposer au feu de l’ennemi ». Plus on s’expose, plus l’on prend des risques !

👉Le découvert autorisé est donc avant tout une roue de secours, c’est-à-dire, une solution temporaire. À commencer par le fait que vivre sur un compte au solde négatif va entraîner des frais non négligeables. Ces frais font rapidement grimper le coût de votre compte bancaire pro.

Que vous soyez une SAS, une SASU, une EURL ou un entrepreneur individuel, votre compte professionnel n’est pas censé fonctionner avec un solde négatif. C’est pourquoi toutes les banques ou comptes pro en ligne ne proposent pas de découverts autorisés !

C’est le cas par exemple chez Blank : nos tarifs sont transparents, et sans possibilité de découvert. Pour nous, c’est un avantage de taille dans la gestion de votre trésorerie : vous ne dépensez jamais au-delà de ce que vous détenez réellement. Finies les mauvaises surprises ⛱️ ! Le découvert autorisé reste un endettement à court terme susceptible de vous fragiliser sur le long cours. D’un point de vue business, c’est donc une économie sur vos frais bancaires, et d’un point de vue juridique, c’est aussi vous protéger du risque d’être fiché à la Banque de France.

Comment calculer le découvert autorisé ? Tout dépend de l’indépendant ! 

Tout comme un crédit à la consommation, un découvert autorisé est le fruit d'une négociation entre la convention de compte d'une banque et les besoins du client. Tous les découverts autorisés sont différents. Ils sont généralement fixés lors d’une discussion au préalable avec votre banquier, le plus souvent à l’ouverture de votre compte professionnel.

👉Pour évaluer ce montant, le banquier va se baser sur trois critères importants :

  • Le profil de votre entreprise ;
  • Votre chiffre d’affaire ;
  • La récurrence de l’utilisation du découvert.

Fort de ces informations, votre banquier pourra alors déterminer avec vous :

  • Le montant limite de votre découvert autorisé ;
  • Le taux d’intérêt de votre découvert autorisé, appelé aussi « agios ». Ce taux de découvert autorisé ne peut dépasser le taux d’usure fixé par la Banque de France ;
  • La période du découvert autorisé, allant généralement de 1 à 12 mois.

Ne confondez pas : si cette période est inférieure à 2 semaines, on ne parle pas de découvert autorisé mais de « facilité de caisse ».

À quoi sert un découvert autorisé sur un compte professionnel ?

En France, les indépendants ont des profils professionnels très différents. Votre activité peut être constante pendant des années, ou fluctuer au fil des mois. Une activité saisonnière comme celle d’un fleuriste ou d’un restaurateur nécessite d’acheter du stock ou du matériel à l’avance, avant de proposer une prestation.

Dans ce cas, l’autorisation de découvert permet de financer des cycles d’exploitation un peu plus longs que la normale, ou simplement irréguliers. À l’inverse, un micro-entrepreneur avec une activité de conseil a peu de dépenses de matériel et moins de factures, par exemple. 

Globalement, lorsque l’on est indépendant, le découvert autorisé permet de :

  • Faire face à une activité fluctuante (saisonnière) ;
  • Palier aux décalages de votre trésorerie ;
  • Palier à des dépenses inattendues. 

À compter de l’hiver 2021, Blank vous proposera une solution d’affacturage pour éviter de passer par le découvert. Ce service est le meilleur moyen d’éviter les factures impayées.

Dans la majorité des cas, le découvert autorisé sert donc à financer des délais de paiement, des écarts entre délais fournisseurs et délais clients, ou encore une mauvaise gestion des frais. Bien gérer sa trésorerie est un véritable challenge pour tous les indépendants, et vous êtes d’autant plus sujet aux périodes de creux si vous venez tout juste de vous lancer.

Pas de panique ! Des solutions existent pour s’en sortir, sans passer par le solde négatif ! Par exemple, si vous débutez :

  • Pensez à l’ACRE (L’Aide aux Créateurs ou Repreneurs d’Entreprise) et aux différentes aides à la création d’entreprise qui vous permettront d’éviter à avancer des frais et vous aideront à payer moins de cotisations sociales ;
  • N’oubliez pas de souscrire à une assurance professionnelle, le meilleur moyen de se mettre à couvert… Loin du découvert !

Combien coûte un découvert autorisé sur un compte pro ?  

Si un découvert est autorisé, il n’est pas gratuit ! En contrepartie du solde négatif sur votre compte professionnel, la banque prélève des frais. 

Les frais liés au découvert autorisé 

👉Les trois formes de frais les plus fréquentes sont :

  • Des intérêts débiteurs ou « agios », qui varient en fonction de l’utilisation que vous faites de votre découvert. Ils sont calculés en fonction de deux critères : le nombre de jours pendant lesquels votre compte est resté débiteur et le montant de vos dépenses pendant que votre compte est resté débiteur. Débiteur veut dire “devoir une dette” ;
  • Des frais de dossier (frais de mise en place, frais d’étude) ;
  • Une forme de frais appelée « commission du plus fort découvert ». Il s’agit d’une commission prélevée par la banque en plus des agios. Pour la calculer, la banque se base sur le plus haut montant de découvert que votre compte aura atteint pendant la période correspondante. Elle appose alors un taux de commission compris entre 0,04% et 0,6%.

Les frais liés au découvert autorisé sur votre compte pro peuvent vous être remboursés ! Surtout si vous êtes un indépendant, encore plus vulnérable face aux aléas de la vie d’entrepreneur. N’hésitez pas à demander à votre conseiller un remboursement à titre de geste commercial et en soutien à votre activité professionnelle.

Les frais liés au découvert non autorisé  

👉On considère que votre découvert autorisé devient un découvert non autorisé si :

  • La période de découvert autorisée s’est écoulée et que votre compte est toujours en solde négatif ;
  • Si le plafond de votre découvert autorisé a été dépassé.

👉Votre banque a alors 3 options :

  • Rejeter les opérations qui émanent de votre compte. Vous êtes prévenu par « une lettre d’information pour compte débiteur non autorisé ». Ces deux opérations sont susceptibles d’engendrer des frais (frais de rejets, frais d’envoi des courriers) ;
  • Majorer le montant de vos agios. Ce taux est très variable d’une banque à l’autre (de 12 à 20%) ;
  • Prélever des commissions d’interventions. Celles-ci sont plafonnées par la loi à  8 euros par opération avec un plafond de 80 euros par mois. 

La modification ou la suppression du découvert non autorisé 

Tout au long de votre vie professionnelle, vous êtes en droit de contacter votre banque pour modifier les conditions de votre découvert autorisé. De son côté, votre banquier a aussi la possibilité de modifier les conditions de votre découvert autorisé ou de le supprimer, moyennant un préavis d’au moins 60 jours.

⚠️ S’il y a « motif légitime », comme un dépassement trop élevé de votre découvert autorisé, la banque peut le supprimer sans passer par ce préavis.

Si vous estimez que la banque vous a prélevé des frais de manière abusive, vous avez le droit de saisir un médiateur bancaire ou d’engager un procès civil. 

Quels partenaires proposent des comptes pros avec découvert autorisé ? 

L’autorisation de découvert est un service qui peut constituer un véritable axe de différenciation lorsque vous créez votre entreprise.

Les banques traditionnelles sont les plus susceptibles de proposer des comptes professionnels avec l’option « découvert autorisé ». Les taux qu’elles proposent sont variables d’un client à l’autre.

Côté comptes pro en ligne, ils sont moins nombreux à le proposer, mais avec des taux de découvert autorisé plus alignés (7% chez Boursorama, Fortuneo et BforBank, et 8% chez ING Direct, Orange Bank, Monabanq ou encore Hello Bank.)

Enfin, chez les comptes pro tels que Blank, ne pas proposer l’autorisation de découvert reste l’option la plus répandue. Ce que nous privilégions à la place : de nombreuses solutions de pilotage pour éviter de virer au rouge, et un outil enrichi pour piloter votre comptabilité.

Pour y voir plus clair, consultez notre tableau comparatif ci-dessous !

Société Format Découvert autorisé Conditions / Commissions / Taux d’intérêts débiteurs pratiqués
BNP Paribas Banque Traditionnelle
(compte courant pro)
Oui Taux débiteur calculé en fonction des revenus
Commission d’intervention 9,5€/l’opération
HSBC Banque Traditionnelle
(compte courant pro)
Oui Taux débiteur d’env 14%
Commission d’intervention 8,5€/l’opération
Société Générale Banque Traditionnelle
(compte courant pro)
Oui Taux débiteur d’env 14%
Commission d’intervention 10€/l’opération
Boursorama Pro Banque en ligne Oui Taux débiteur de 7%
Autorisation de découvert allant jusqu’à 2500 € (selon éligibilité).
Monabanq Banque en ligne Oui Appelé « Facilité de caisse » : maximum de 600€ pour 30 jours. Frais applicable en fonction du nombre de jour
TAEG de 8,33 %
Blank Compte pro en ligne Non Pas de découvert possible*

*mais bientôt une solution d’affacturage !
Shine Compte pro en ligne Non Pas de découvert possible
Qonto Compte pro en ligne Non Pas de découvert possible
Bunq Compte pro en ligne Non Pas de découvert possible
Anytime Compte pro en ligne Non Pas de découvert possible
N°26 Business Compte pro en ligne Non Pas de découvert possible
Manager One Compte pro en ligne Non Pas de découvert possible

Voilà ! Le découvert autorisé n’a plus de secret pour vous 😉 À vous de jouer et de peser le pour et le contre pour faire le bon choix !

 


*Source : La Finance pour Tous

Écrit par

Sarah Schnebert

Ici Sarah, concepteur-rédacteur et spécialiste en stratégie de contenus depuis plus de 7 ans. Diplômée de Sciences Po Rennes, je suis surtout une ex freelance et une habituée des galères entrepreneuriales. Mon objectif chez Blank : allier cette expérience à nos ressources juridiques pour vous faciliter la vie.

Créez votre compte en 5min

Après vérification de votre identité, vous recevrez votre Carte Blank sous quelques jours.

Ouvrir un compte
Carte Blank