Accueil
Créer son entreprise
Devenir femme de ménage auto-entrepreneur

Devenir femme de ménage auto-entrepreneur : ce qu’il faut savoir

La profession d’aide-ménagère peut être exercée en tant que salariée, mais aussi sous forme d’activité indépendante. Pour plus de liberté et de flexibilité, beaucoup de personnes choisissent de proposer des prestations de ménage à leur clientèle en créant leur entreprise sous le statut de la micro-entreprise (ex auto-entreprise). Voici tout ce qu’il faut savoir pour devenir femme de ménage auto-entrepreneur.

Le métier de femme de ménage, en bref

Quelles sont les missions d’une aide-ménagère ?

Les missions d’une aide-ménagère à son compte ou salariée tournent toutes autour des différentes tâches ménagères contribuant à l’entretien du domicile. Elles varient toutefois en fonction des besoins et des demandes de chaque client. Selon les situations, elles peuvent inclure :

  • le nettoyage des sols : balayage, lavage humide, récurage ;
  • le dépoussiérage et le nettoyage des surfaces horizontales : plans de travail, meubles, étagères ;
  • le lessivage des murs ;
  • le nettoyage des vitres et miroirs ;
  • l’entretien des surfaces sanitaires : salle de bain, WC, éviers de cuisine ;
  • l’organisation et le rangement de l’habitation ;
  • l’entretien du linge : lessive, séchage, repassage ;
  • les courses et la préparation des repas ;
  • les soins aux animaux domestiques : les nourrir, les promener, nettoyer derrière eux.

Faut-il des certifications pour être femme de ménage à son compte ?

En général, il n'est pas nécessaire d'avoir des certifications spécifiques pour travailler comme femme de ménage en entreprise individuelle. Pour éviter les déconvenues et bénéficier d’un accompagnement au départ, il est toutefois recommandé d'exercer cette profession dans le salariat avant de se lancer à son compte.

D’autre part, il existe des formations non obligatoires, mais professionnalisantes, pour maîtriser plus facilement l’entretien de certains locaux spécifiques, notamment dans le milieu de la santé ou dans le secteur industriel.

<div class="emphase-rt search">Bon à savoir<br/>Si elles disposent de certifications qui leur permettent de le faire, certaines aides à domicile peuvent également proposer des services complétant les tâches ménagères. Ainsi, elles peuvent, par exemple, offrir un accompagnement dans les actes de la vie quotidienne aux personnes âgées ou dépendantes. On les considère alors plutôt comme des auxiliaires de vie.</div>

Pourquoi choisir le statut de femme de ménage auto-entrepreneur ?

Les avantages de la micro-entreprise

Autrefois nommé auto-entreprise, le régime de la micro-entreprise offre plus de liberté et de flexibilité que le salariat. En étant à votre compte, vous pouvez gérer votre emploi du temps, vos clients et vos tarifs.

Parallèlement, par rapport à un autre statut juridique, cette forme d’entreprise individuelle demande des démarches administratives réduites et une déclaration de revenus plus simple. Les micro-entrepreneurs profitent, en effet, d'un régime fiscal simplifié et d'un abattement fiscal forfaitaire sur leur chiffre d'affaires. Sous le statut de micro-entrepreneur, il est également possible de bénéficier de la franchise en base de TVA en fonction du chiffre d’affaires. Il n’y a donc pas de TVA à facturer ou à gérer en dessous d’un certain seuil.

Comme tout indépendant, le micro-entrepreneur est soumis à différentes charges. Cependant, les cotisations sociales sont calculées uniquement sur le chiffre d’affaires réellement encaissé, ce qui peut être avantageux si les revenus sont irréguliers ou faibles. De plus, la création de l’entreprise est gratuite et compatible avec le salariat. Il est donc possible de tester l’activité indépendante tout en restant salariée, sans engager de dépenses particulières pour ce faire.

Les inconvénients de ce statut

Les inconvénients du statut de micro-entrepreneur sont ceux de toute activité dépendante :

  • protection sociale limitée : prise en charge des arrêts maladie très faible, pas de droits au chômage en cas d’arrêt de l’activité, absence de congés payés… ;
  • revenus incertains et fluctuants ;
  • plus grande difficulté à obtenir des prêts bancaires (personnels ou professionnels) dans les premières années d’activité.

D’autres inconvénients sont liés aux caractéristiques de la micro-entreprise :

  • pertes des avantages fiscaux de la micro-entreprise en cas de dépassement d’un certain seuil de chiffre d’affaires ;
  • non-validation des trimestres pour la retraite si le chiffre d’affaires est trop faible ;
  • absence de récupération de la TVA ;
  • pas de séparation entre le patrimoine personnel et professionnel (sauf déclaration d’insaisissabilité).

Quels autres statuts existent ?

La micro-entreprise ne désigne pas un statut juridique à proprement parler, mais un régime fiscal accessible aux entrepreneurs individuels qui ne dépassent pas un certain chiffre d’affaires. Il est tout à fait possible d’exercer la profession d’aide ménagère en tant qu’entrepreneur individuel classique, sans plafond de chiffre d'affaires. Cela implique toutefois une gestion plus complexe sur le plan comptable et une imposition sur le revenu réel.

D’autres statuts unipersonnels peuvent également être adaptés à l’activité de femme de ménage à son compte, comme l’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) ou la SASU (Société par Action Simplifiée Unipersonnelle), par exemple. Ces types de sociétés offrent une séparation entre le patrimoine personnel et professionnel, mais sont plus difficiles à créer et à gérer au quotidien. Mieux vaut les choisir si vous avez déjà une certaine expérience dans le milieu de l’entrepreneuriat.

Devenir femme de ménage micro-entrepreneur en 5 étapes

Pour devenir micro-entrepreneur, les démarches administratives à réaliser sont très simples :

  • Rendez-vous sur le portail e-procédures de l’INPI et créez un compte si vous n’en avez pas déjà un.
  • Effectuez votre demande d’immatriculation et fournissez les pièces justificatives exigées en fonction de votre situation.
  • Parallèlement, vous pouvez ouvrir un compte bancaire professionnel qui vous permettra d’encaisser vos paiements et de régler vos dépenses et charges sociales.
  • Souscrivez aux assurances professionnelles (non obligatoires, mais recommandées) qui conviennent à vos besoins.
  • Une fois votre numéro SIRET reçu, lancez votre activité : recherchez des clients, réalisez vos prestations, etc.

 

FAQ

Quels sont les avantages fiscaux spécifiques pour une femme de ménage en tant qu'auto-entrepreneur ?

Une femme de ménage auto-entrepreneur bénéficie des mêmes avantages fiscaux que les autres professionnels exerçant sous ce statut :

  • régime micro-fiscal simplifié ;
  • exonération de TVA ;
  • option pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu (qui permet de payer les impôts personnels en même temps que les cotisations sociales, selon le niveau de revenus du foyer) ;
  • déclaration de chiffre d’affaires et paiement des cotisations simplifiés.

Quelles sont les assurances nécessaires pour une femme de ménage auto-entrepreneur ?

Bien qu’elles ne soient pas obligatoires, il est fortement recommandé de souscrire aux assurances suivantes :

  • responsabilité civile professionnelle ;
  • assurance multirisque professionnelle ;
  • assurance santé et prévoyance, si possible avec prise en charge des arrêts maladie et accidents de travail.

Existe-t-il des formations spécifiques pour améliorer ses compétences en tant que femme de ménage auto-entrepreneur ?

Certaines formations peuvent aider à perfectionner les techniques de nettoyage, mais aussi à acquérir des compétences complémentaires :

  • formations en techniques de nettoyage (selon le type de lieux, eco-nettoyage, zéro déchet, etc.) ;
  • formations en hygiène et sécurité ;
  • formation premiers secours ;
  • formation en gestion d’entreprise ;
  • formation en communication et relationnel.

Les fiches pratiques associées

No items found.

Créez votre compte en 5min

Après vérification de votre identité, vous recevrez votre Carte Blank sous quelques jours.