Accueil
Micro entreprise
Devenir auto entrepreneur prothésiste ongulaire

Comment devenir auto-entrepreneur en tant que prothésiste ongulaire ?

Vous envisagez d’ouvrir votre micro-entreprise (ex auto-entreprise) pour exercer la profession de prothésiste ongulaire à votre compte ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur les avantages, les règles de fonctionnement et la gestion de l’activité de prothésiste ongulaire auto-entrepreneur !

Qu'est-ce que le métier de prothésiste ongulaire indépendante ?

Quelles sont les missions des prothésistes ongulaires ?

Les prothésistes ongulaires sont chargées de poser des faux ongles et de réaliser des manucures en offrant le meilleur résultat esthétique possible. Ces tâches doivent être accomplies en respectant les normes d’hygiène et de sécurité en vigueur dans la profession. Leurs missions incluent entre autres :

  • la préparation des ongles : nettoyage, limage, etc. ;
  • la pose d’extensions d’ongles en gel, en acrylique ou autre ;
  • la manucure et la pédicure : polissage, soin des cuticules, application de vernis à ongles ;
  • la décoration des ongles : création de designs personnalisés avec des paillettes, des ornements ou en mélangeant les couleurs ;
  • entretien et réparation des ongles vernis et des prothèses ongulaires.

Le métier de prothésiste ongulaire indépendante

Le métier de prothésiste ongulaire à son compte est généralement exercé sous le régime de la micro-entreprise (ex auto-entreprise). D’autres statuts juridiques peuvent également être adaptés à cette activité, comme celui d’entreprise individuelle (EI) qui offre les mêmes avantages que la micro-entreprise, mais avec une gestion comptable un petit peu plus complexe. Bien que cela soit plus rare, certaines professionnelles optent, de leur côté, pour la SASU ou l’EURL qui permettent d’accueillir des associés par la suite, en les transformant respectivement en SAS et en SARL.

 

<div class="emphase-rt search">Bon à savoir :<br/>Avant 2022, il était possible d’exercer une activité indépendante sous le statut d’EIRL (Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée). Ce statut juridique a été supprimé en février 2022 et a été remplacé par le statut unique d’entrepreneur individuel qui a repris les principaux avantages de l’EIRL.</div>

 

Le code APE (Activité Principale Exercée) attribué aux prothésistes ongulaires est généralement 96.02B - Soins de Beauté. En tant qu'auto-entrepreneur, une prothésiste ongulaire doit respecter un plafond de chiffre d'affaires (CA) fixé à 72 600 euros par an maximum. Le dépassement de ce plafond entraîne une sortie du régime de l’auto-entreprise pour exercer en entreprise individuelle classique si rien n’est fait pour choisir un autre statut juridique.

En tant qu’auto-entrepreneur, la prothésiste ongulaire doit également s’acquitter du paiement :

  • des cotisations sociales calculées selon un pourcentage du CA déclaré chaque mois ou chaque trimestre ;
  • de l’impôt sur le revenu en optant pour le versement libératoire de l'impôt sur le revenu ou en payant les sommes réclamées par le fisc chaque année ;
  • la cotisation foncière des entreprises (CFE) calculée en fonction de la valeur locative des biens immobiliers utilisés pour l’activité professionnelle.

Quel est le salaire moyen d'une auto-entrepreneur prothésiste ongulaire ?

Le salaire d’une prothésiste ongulaire auto-entrepreneur varie en fonction de la quantité de travail qu’elle accomplit. Plus son planning est chargé, plus elle peut générer des revenus. Sa rémunération potentielle correspond au chiffre d’affaires encaissé, après en avoir déduit les charges à payer (URSSAF, loyers, CFE, impôts, etc.). En moyenne, elle peut s’élever à un montant de 1000 € à 2500 € net par mois.

Qui peut devenir auto-entrepreneur comme prothésiste ongulaire ?

Le métier de prothésiste ongulaire ne demande pas de diplôme obligatoire. Toutefois, il est vivement conseillé de suivre des formations pour offrir un résultat irréprochable à votre clientèle. De nombreuses écoles de beauté et instituts proposent des formations plus ou moins complètes dans ce domaine, allant de quelques jours à plusieurs mois.

Être titulaire d’un CAP Esthétique, Cosmétique, Parfumerie peut également valoriser votre profil professionnel et rassurer vos clients potentiels. Enfin, acquérir de l’expérience professionnelle est le meilleur moyen d’affiner votre pratique pour être une prothésiste ongulaire autonome et fiable.

Pourquoi choisir l’auto-entreprise ?

L’auto-entreprise, ou micro-entreprise, présente divers avantages :

  • un cadre administratif allégé qui facilite la création et la gestion quotidienne de l'entreprise ;
  • des obligations comptables réduites par rapport à d'autres formes d'entreprises ;
  • des cotisations sociales calculées uniquement sur le chiffre d’affaires encaissé, sans cotisation minimale en l'absence de revenu ;
  • la possibilité de cumuler activité indépendante et emploi salarié, retraite, études ou chômage.
  • l’exonération de TVA tant que le CA annuel ne dépasse pas 39 100 €.

Un régime fiscal simplifié, avec :

  • des impôts calculés sur le chiffre d'affaires réalisé ;
  • un abattement forfaitaire sur le chiffre d’affaires à déclarer ;
  • une option pour le versement libératoire de l'impôt sur le revenu qui permet de régler ses impôts en même temps que l’URSSAF.

Les étapes pour devenir auto-entrepreneur prothésiste ongulaire

Pour devenir micro-entrepreneur en tant que prothésiste ongulaire, commencez par vous former à ce métier ou par acquérir de l’expérience professionnelle pour développer vos compétences dans ce secteur. Pour créer votre entreprise à proprement parler :

Choisissez le statut juridique qui vous semble correspondre au mieux à vos besoins en matière de gestion et d’évolution future.

  • Déclarez votre entreprise en ligne sur le Guichet Unique de l’INPI.
  • Ouvrez un compte bancaire professionnel pour encaisser les paiements et régler les dépenses liées à votre activité. Vous pouvez également louer un TPE (Terminal de Paiement Électronique) pour pouvoir accepter les cartes bancaires.
  • Souscrivez à une assurance responsabilité civile professionnelle pour vous protéger contre les dommages éventuels causés à vos clients.

Enfin, pour travailler en tant qu’indépendante tout en restant en règle :

  • Aménagez ou louez un local professionnel pour exécuter vos prestations ou équipez-vous du matériel nomade nécessaire pour travailler au domicile de votre clientèle.
  • Assurez-vous de respecter les normes d’hygiène et de sécurité applicables à votre activité.
  • Réalisez vos premières prestations, éditez vos factures et encaissez les paiements correspondants.
  • Déclarez votre chiffre d’affaires tous les mois ou tous les trimestres, selon ce que vous avez choisi. Attention, la première déclaration à l’URSSAF ne peut être réalisée qu’après trois mois d’activité, que vous ayez encaissé un CA ou non.
  • Mettez à jour régulièrement votre livre de recettes et dépenses, conformément aux obligations comptables du régime de la micro-entreprise.

 

FAQ

Quel est le meilleur statut pour une prothésiste ongulaire ?

Le meilleur statut pour une prothésiste ongulaire est souvent celui d'auto-entrepreneur, du fait de sa simplicité de gestion et de ses avantages fiscaux pour démarrer une activité. Selon sa situation, elle peut aussi exercer sous le statut de l’entreprise individuelle classique (EI) ou bien choisir la SASU ou l’EURL, plus complexes à gérer. 

Comment promouvoir son activité de prothésiste ongulaire en tant qu'auto-entrepreneur ?

Pour promouvoir votre activité de prothésiste ongulaire indépendante, animez vos réseaux sociaux, notamment Instagram et Facebook, en partageant des photos de votre travail et en interagissant avec vos clients potentiels. Vous pouvez aussi créer un site web pour présenter vos services, tarifs et avis de clients satisfaits. Le bouche-à-oreille fait partie des moyens les plus efficaces pour recruter de nouveaux clients. Si vos prestations sont de qualité, votre clientèle vous recommandera à son entourage. Enfin, envisagez des partenariats avec d'autres entreprises locales pour atteindre une clientèle plus large.

Quels sont les avantages d'exercer comme auto-entrepreneur pour une prothésiste ongulaire ?

Exercer comme auto-entrepreneur pour une prothésiste ongulaire présente divers avantages :

  • formalités de création d’entreprise réduites ;
  • gestion administrative, comptable et fiscale simplifiée ;
  • charges sociales calculées sur le chiffre d'affaires perçu uniquement ;
  • possibilité de cumuler activité indépendante et travail salarié, retraite ou chômage ;
  • pas de TVA à reverser en dessous d’un certain seuil de chiffre d’affaires ;
  • gestion autonome de l’activité, du planning et de l’évolution de l’entreprise.

Les fiches pratiques associées

No items found.

Créez votre compte en 5min

Après vérification de votre identité, vous recevrez votre Carte Blank sous quelques jours.