Comptabilité

Affacturage : quels sont les inconvénients et quels conseils pour les éviter ?

Vous songez à passer par un service d’affacturage ? Gare à certains critères ! Tous les inconvénients et les astuces pour y parer sont dans cet article.

Sarah Schnebert
Publié le
5/7/21
Mis à jour le

Pour aller droit à l'essentiel

Service de crédit à court terme idéal pour optimiser sa comptabilité, l’affacturage a le vent en poupe. Les prestataires digitaux, notamment, tirent leur épingle du jeu, grâce à des délais de paiement de plus en plus rapides combinés à une gestion complète de la relance client. Des avantages qui ne sont pas pour déplaire aux indépendants ! Gain de temps considérable, fin des délais de paiement ou encore des factures impayées… L’affacturage a du bon. Qu’en est-il des inconvénients ? Lesquels devraient vous dissuader ? Ces inconvénients sont-ils les mêmes d’un prestataire à l’autre ? Comment faire pour minimiser leur impact ? Décryptage du revers de la médaille, ainsi que tous nos conseils pour y faire face et profiter plutôt des avantages de l’affacturage 💪.

Affacturage : comment ça marche ?

Un service de facilité de paiement à court-terme

Parfois appelé “solution de factoring” ou “cession de créance”, l’affacturage est un service financier encadré en France par le Code monétaire et financier et le Code civil. 

Tout comme le découvert autorisé, l’affacturage est une solution de paiement à court-terme. À la différence qu’il n’est pas ouvert aux particuliers mais aux échanges commerciaux des acteurs privés ou publics.

Ainsi, l’affacturage permet à une entreprise, une société ou une association, de céder tout ou partie de ses créances commerciales, quelle que soit sa taille ou son activité.

💡Pour faire simple : l’entreprise peut confier une facture client à un service d’affacturage. Une fois la facture acceptée, le prestataire du service d’affacturage :

  • Verse rapidement le montant de la facture (ou une partie du montant) à l’entreprise, même si le client ne l’a pas encore réglée ;
  • Prend en charge la relance du client (les différents échanges via courriers, mails ou téléphone) ;
  • Gère également le litige potentiel (si le client refuse de payer la facture, par exemple).

Fini les impayés ou les délais de paiement à rallonge ! En passant par un service d’affacturage, l’entreprise a la garantie que sa facture sera réglée (et ce, rapidement) et n’a plus rien à gérer côté client, hormis les échanges qui concernent sa prestation.

De nombreux avantages

Que vous soyez une micro-entreprise, une association ou une grande société, céder vos factures présente de nombreux avantages. Par exemple :

  • Éviter les décalages de trésorerie, surtout si les délais de paiement sont longs. C’est souvent le cas pour les petits indépendants ou les micro-entrepreneurs qui dépendent de leur chiffre d’affaires et doivent le déclarer tous les mois, alors que certains clients versent les paiements 60 jours à compter de la réception de la facture ;
  • Pouvoir subvenir rapidement à vos besoins personnels, et pas que professionnels ;
  • Ne plus subir les impayés et garantir le paiement de certaines factures (surtout pour les sommes importantes qui représentent une grande partie de votre chiffre d'affaires) ;
  • Gagner du temps pour pouvoir vous consacrer pleinement à votre métier plutôt qu’aux relances qui nécessitent aussi une certaine organisation ;
  • Déléguer la relance de vos clients si cette dernière vous gêne ou que vous n’êtes pas sûr de comment vous y prendre ;
  • Dégager une image de professionnalisme ;
  • Optimiser le pilotage global de votre organisation (raccourcir les temps de paiement, automatiser les échanges, réduire votre capacité d'endettement, etc.).

Les inconvénients de l’affacturage

Si l’affacturage présente des inconvénients, ces derniers doivent être remis dans leur contexte, et surtout, comparés en fonction des prestataires ! Aujourd'hui, de plus en plus de nouveaux acteurs apparaissent, proposant des offres et des critères commerciaux très différents. Enfin, sachez que l’affacturage n’est pas un service récent : il a été défini par la Banque de France en 1973. À l’époque, l’affacturage n’était pas digital, et donc, pas aussi rapide et agile qu’aujourd’hui ! 

En vous penchant sur les inconvénients de l’affacturage, veillez donc à bien lire et comparer les offres avant de faire votre choix.

Le contrat d’affacturage

Par souci de formalisme et pour limiter les risques, certains services peuvent vous demander de signer un contrat d’affacturage

Ce dernier mentionne généralement les conditions, les frais et la durée de votre engagement auprès du prestataire. Il peut aussi inclure un préavis obligatoire, des frais de retenue de garantie (allant parfois jusqu’à 10% du montant de la facture cédée) ou encore, des modalités de rupture du contrat. Tous ces éléments peuvent élever le coût global du service ou devenir contraignants. Soyez vigilant à l’ensemble de ces coûts, qui seront finalisés par un abonnement ou un pourcentage du montant d’une facture.

Le contrat d’affacturage est de moins en moins fréquent dans le cas des prestataires digitaux !

Et oui, le contrat d’affacturage en tant que tel se fait de plus en plus rare ! Aujourd’hui, il prend plutôt la forme d’une acceptation des conditions au moment de la cession de la facture via l’application ou le site web du prestataire. Ce dernier va alors procéder à des vérifications au cas par cas, et décider s’il accepte votre demande de cession, facture par facture.

Fini les préavis ou les frais d’engagement ! Chez Blank, en collaboration avec Cash in Time, l’inscription et la cession d’une facture se fait en moins de 5 minutes, sans engagement sur la durée ou sur le volume.

Le prix du service d’affacturage

C’est là l'inconvénient le plus important de l'affacturage ! Le coût du service, qui reste variable d’un prestataire à l’autre. Comptez 0,5 à 7% du montant de la facture cédée. 

Ce prix peut aussi prendre la forme d’un forfait ou d’un abonnement. C’est surtout dans ces derniers cas que la facture peut potentiellement monter ! Car le coût total comprend des frais de garantie, une commission de gestion, une commission de financement, des frais de dossiers, des frais annexes, une assurance en cas d’impayé, etc. 

N’oubliez pas que ce coût comprend aussi tous les temps et frais liés à la relance, mais aux poursuites potentielles envers un mauvais payeur (avocats, procédures, huissiers, etc.). 

Pour mieux maîtriser les coûts d’un service d’affacturage :

  • Si vous êtes un micro-entrepreneur ou un indépendant de taille moyenne, préférez un prix unitaire ou "à la carte" (un pourcentage en fonction du montant de la facture, prélevé à l’unité) plutôt qu'un abonnement annuel. Vous pourrez ainsi choisir les factures que vous souhaitez céder en fonction de leur montant ou du risque que présente votre client ;
  • Si vous êtes un indépendant de petite ou moyenne taille, ou que vous ne gérez pas des centaines de factures par mois, préférez des prestataires modernes et dématérialisés qui sont souvent sans engagement ou frais de garanties ;
  • Décryptez et comparez soigneusement les offres des prestataires ;
  • Négociez les frais du contrat d’affacturage, si possible, en mettant en avant votre bon profil et/ou ceux de vos clients.

Chez Blank, le coût du service est à l’unité, soit 3,5 % du montant TTC de votre facture, sans engagement ni frais de dossier ! Un taux très compétitif sur le marché.

Si votre compte pro ne propose pas de découvert, l’affacturage au prix unitaire est idéal. Sinon, comparez combien vous coûterait un découvert (autorisé et non autorisé) versus une solution d’affacturage.

Le montant minimum ou maximum des factures cédées

Tout comme un établissement bancaire ou un compte pro en ligne, un prestataire qui propose un service d’affacturage évalue les risques qu’il prend en acceptant votre facture, ainsi que le potentiel litige associé. Ces critères comprennent : la solvabilité de votre client, la vôtre, le montant minimum de la facture, etc. 

C’est pourquoi il est rare de pouvoir céder des factures aux montants trop bas ou trop hauts, car le prestataire ne s’y retrouve plus en matière de rentabilité.

💡Avant de faire votre choix, étudiez les montants moyens, mensuels ou annuels, de vos factures. Si ces derniers ne sont pas acceptés par un prestataire, inutile de le prendre en considération. Libre à vous, également, de facturer vos clients différemment ! À la journée, à la mission, au mois, etc. De façon à ce que vous puissiez passer un service d'affacturage.

Plus le montant d’une facture a un impact sur votre trésorerie, plus il est intéressant de la céder. De même, plus un client pratique des délais de paiement longs, plus vous avez tout intérêt à faire appel à un service d’affacturage.

Pour exemple, chez Blank, les factures acceptées vont de 1000 à 150 000 € ! Vous disposez donc d’une belle marge.

Le risque de refus

Autre point : les modalités d’acceptation pratiquées par les services d’affacturage. Nous en parlions dans le paragraphe précédent, tout est question de minimisation des risques

Il peut arriver qu’une demande de cession de facture soit refusée par votre prestataire. Notamment, s’il juge que l’encours à financer est trop important, ou que le risque présenté par votre client l’est aussi. 

En cas de refus, rien ne vous empêche de faire appel à un autre prestataire ! En revanche, si un contrat d’affacturage vous lie au service et que vous payez un forfait ou un abonnement, il serait dommage qu’un de vos principaux clients soit systématiquement refusé. Si c’est votre cas, les prestataires proposant un prix unitaire (pour chaque facture cédée) sont plus intéressants. Vous pouvez aussi, au moment de la signature d'un contrat d'affacturage, y inclure une liste de vos clients pour que le prestataire s'engage à les accepter en amont.

Chez Blank, lorsqu’une facture est refusée, aucun frais n’est retenu sur l’ensemble de l’opération !

La relation client du service d'affacturage

Enfin, céder la relance de vos factures, c’est aussi céder une partie de votre relation client ! Difficile pour certains indépendants de déléguer 😉. 

Bien évidemment, un service d’affacturage prévoit une politique de gestion de la relation client, de manière à ce que ces échanges soient cordiaux et que les relances soient faites en bonne intelligence. C’est même un argument fort pour le prestataire : faire une demande de paiement à votre place, sans risquer de perdre votre client.

Mais un service d’affacturage n’a pas forcément les mêmes pratiques ou codes que vous. La plupart du temps, les échanges pratiqués par le prestataire ne sont pas personnalisés … Ce qui est aussi une bonne chose

Attention à ne pas confondre relation commerciale et relation professionnelle ! Il peut être avantageux d’être plus formel lorsqu’il s’agit du paiement de votre facture.

Pour éviter une dégradation de vos relations clients, ou pire, la perte potentielle d’un client en passant par un service d’affacturage :

  • Renseignez-vous sur la manière d’échanger du prestataire avant de faire votre choix. Soyez vigilant vis-à-vis du ton utilisé, des méthodes, des supports (mails, courriers) ou des délais pratiqués entre les échanges ;
  • Prévenez vos clients ! Informez-les en amont que vous passerez désormais par un service d’affacturage. Cela pourrait même être une preuve de votre professionnalisme, voire une occasion de renégocier vos prix ;
  • Si l’un de vos clients semble “dérangé” par le fait d’échanger avec un prestataire plutôt que vous, favorisez un service “à la facture” plutôt qu’au forfait. Vous pourrez alors choisir les factures à céder et conserver celles qui concernent ce client en particulier ;
  • Enfin, sachez que les services d’affacturage proposent généralement de vous mettre en copie des échanges. Libre à vous donc d’ajouter un message personnalisé suite au leur, ou bien de négocier un traitement différentiel pour certains clients dans votre contrat d’affacturage.


Avantages et inconvénients sont donc nombreux quand il s’agit d’affacturage. Bonne nouvelle : c’est la fin de cet article, vous êtes donc désormais à même de faire votre choix en considérant tous les paramètres💪.

Créez votre compte en 5min

Après vérification de votre identité, vous recevrez votre Carte Blank sous quelques jours.

Ouvrir un compte
Carte Blank