Comptabilité

Qu’est-ce que l’encours ?

Qu'est-ce que veut dire la notion "d'encours" ? Focus ici !

Sarah Schnebert
Publié le
13/9/21
Mis à jour le
12/10/21

Pour aller droit à l'essentiel

Un indépendant, tout comme une grande entreprise, est soumis à une contrainte de taille : piloter son activité, garder un œil sur sa trésorerie. À ce défi de taille s’ajoute la gestion du poste client: relance, échanges, maintien des bonnes relations … Heureusement, des solutions existent pour vous aider à ne pas gérer seul votre comptabilité. Le bon réflexe : évaluer régulièrement vos encours (encours fournisseurs, encours clients) ! Qu’est-ce qu’un encours ? Quelles sont les différentes formes d’encours ? Comment les calculer ? Comment les maîtriser ? Découvert autorisé, affacturage, crédit … Tour d’horizon et réponses à vos questions.

L’encours, définition

L’encours est une notion de comptabilité. Il en existe différentes sortes, mais la définition générale est la suivante.

Un encours est le solde restant sur un compte après comptabilisation des entrées et sorties.

Comme son nom l’indique, l’encours (ou “en-cours”) représente donc ce qui est encore en cours sur un compte après l’écriture comptable des dépenses et achats (montants entrants et sortants). Et ce, sur un compte bancaire pro, un compte courant, un compte épargne…

Le montant de l’encours est total et global. Il représente des crédits et/ou actifs à une date donnée.

Ne confondez pas : encours et flux ! En comptabilité, les flux sont les mouvements qui constituent les nouveaux crédits. Ils contribuent à former l’encours.

L’encours client et l’encours fournisseur 

On parle plutôt d’encours clients (au pluriel). 

Les encours clients sont des cumuls de paiement et de créances sur une période donnée. 

Ils se composent de trois éléments : les créances échues, les créances non échues et les factures à émettre. Les trois s’accumulent pendant un délai spécifique.

👉Il existe deux catégories d’encours clients :

  • Les encours fournisseurs. Ce sont les créances que l’entreprise ou l’indépendant doit à ses fournisseurs ;
  • Les encours clients (à proprement parler). Ce sont les factures (créances clients) que les clients doivent à l’entreprise. 

Exemple : 

Pierre est artisan en SASU. Au moment de son bilan comptable, à la fin de l’année (de “l’exercice”), il fait un point sur sa trésorerie avec son expert-comptable. À ce moment précis :

  •  Les paiements que certains clients doivent à la société de Pierre (les produits sont livrés et les factures ont été réceptionnées) sont des encours clients ;
  • Les factures que Pierre doit payer à ses fournisseurs (les livraisons de bois, colle et autres matériaux) sont des encours fournisseurs. Simple, non ?

Si vous devez payer des encours clients ou fournisseurs, vous êtes le “créancier”. Si c’est vous qui avez demandé un crédit, vous êtes le “débiteur”. 

Créanciers et débiteurs peuvent s’entendre sur des conditions de remboursement et/ou de livraison bien déterminées. Leur relation commerciale est ainsi améliorée. Par exemple, ils peuvent s’entendre sur différentes échéances de paiement, consenties entre les deux parties. Ces délais sont très importants, car ils doivent être pris en compte si vous calculez votre encours !

⚖️ Pendant  l'épidémie de Coronavirus COVID-19, le gouvernement a justement mis en place une solution dédiée à l’encours fournisseur et aux créances fournisseurs, l’affacturage à la commande. Ce dispositif public a permis aux indépendants, mais aussi aux petites et moyennes entreprises, de recevoir le financement de commandes avant même l’émission de la facture et l’arrivée des commandes.

Le calcul de l'encours 

La formule de l'encours est simple. Si vous êtes indépendant, vous pouvez tout à fait évaluer vos encours vous même, y compris si vous faites appel à un expert comptable.

Encours = chiffre d'affaires annuel ÷  365 jours x nombre de jours du délai du crédit

L’affacturage, la meilleure solution pour vos encours

Avez-vous pensé à l’affacturage pour la gestion de vos encours ?

L’affacturage est une solution de recouvrement à court-terme. Désormais proposée “à la carte” pour les indépendants, cet outil de financement est aussi un outil de pilotage idéal pour votre activité.

Attention à bien évaluer vos encours avant de procéder à un contrat d’affacturage ! Sinon, faites directement appel à un prestataire d’affacturage “à la carte”, sans engagement.

🚀 Chez Blank, compte pro en ligne allié à une interface de gestion intelligence, notre solution d’affacturage à la carte est comprise dans nos offres. Contre 3,5% du montant TTC de la facture de votre choix, vous recevez les fonds en 24 à 48h (sous conditions d’acceptation de votre facture). Enfin, nous vous informons de la relance via e-mail et courrier recommandé et vous mettons en copie des échanges.

Un factor (prestataire d’affacturage) propose le plus souvent de :

  • Racheter votre créance (la facture client). Et non de l’avancer ! Idéal pour être tranquille et céder les factures qui vous semblent pertinentes ;
  • Verser ultra-rapidement tout ou partie du montant de ces factures. Chez Blank, une fois la créance validée, vous recevez sont montant en moins de 48h ;
  • Gérer le poste client et l’ensemble de la relance des paiements. Ce service est très utile pour les indépendants : il leur permet de se concentrer uniquement sur leur métier ! Surtout pour ceux n’ayant pas la fibre commerciale ;
  • Prendre en charge le risque de litige. Si votre client ne paye pas, vous n’avez rien à faire. Le factor se charge des procédures de recouvrement (mise en demeure, recouvrement forcé) et des frais. Tout dépend de l’offre à laquelle vous souscrivez.

Ainsi, le financement de vos encours est maîtrisé ! Avec l’affacturage, votre trésorerie est préservée sur le court-terme, avec des impacts positifs sur le long terme (y compris votre relation client ou fournisseur).

Vous hésitez entre escompte et affacturage ? En effet, l’escompte bancaire (dit aussi escompte financier) est une excellente solution face à l’encours. Il permet de restituer rapidement les fonds de votre trésorerie en dépit des dépenses professionnelles régulières. 


Être en mesure de calculer et maîtriser vos encours est  ainsi critique pour votre bilan comptable et en faveur de votre trésorerie. Pensez-y 😉 !

Écrit par

Sarah Schnebert

Ici Sarah, concepteur-rédacteur et spécialiste en stratégie de contenus depuis plus de 7 ans. Diplômée de Sciences Po Rennes, je suis surtout une ex freelance et une habituée des galères entrepreneuriales. Mon objectif chez Blank : allier cette expérience à nos ressources juridiques pour vous faciliter la vie.

Créez votre compte en 5min

Après vérification de votre identité, vous recevrez votre Carte Blank sous quelques jours.

Ouvrir un compte
Carte Blank