Accueil
Micro entreprise
Embaucher quand on est auto-entrepreneur

Embaucher quand on est auto-entrepreneur

En tant qu’auto-entrepreneur (ou à plus proprement parler aujourd’hui, micro-entrepreneur), il peut vous arriver d’être confronté à un afflux soudain de travail auquel vous peinez à faire face. La question de la main-d'œuvre se pose alors. Mais votre statut vous permet-il seulement d’embaucher ? Voici les éléments clés pour vous aider à y voir plus clair.

 

Un auto-entrepreneur peut-il embaucher ?

Il est tout à fait possible pour un auto-entrepreneur d’embaucher de la main d’œuvre, par exemple en cas d’accroissement de son activité liée à la saisonnalité ou à l’arrivée de nouveaux clients. Toutefois, le statut d’auto-entreprise n’ayant pas été conçu pour la collaboration, ce choix peut s’avérer particulièrement coûteux et nécessite donc d’être mûrement réfléchi.

Sous quels types de contrats l’embauche peut-elle avoir lieu ?

Un auto-entrepreneur peut embaucher un salarié, que ce soit en CDI, en CDD ou en intérim, à temps plein ou à temps partiel. Il peut également embaucher un apprenti, si le domaine d’activité de l’auto-entreprise est en rapport avec le diplôme qu’il prépare, ou même un stagiaire. Dans tous les cas, l’embauche est encadrée par des règles strictes.

Combien de personnes peuvent être embauchées ?

Sur le plan légal, il n’existe pas de limite au nombre de personnes qu’un auto-entrepreneur peut embaucher. Mais en termes de rentabilité, il serait contreproductif d’accumuler les employés – un seul salarié constitue déjà un poste de dépense majeur.  

 

Avantages et inconvénients

S’entourer pour mieux se développer

Embaucher un ou plusieurs collaborateur(s) permet à l’auto-entrepreneur de mieux faire face à une charge de travail importante. Il peut ainsi développer son activité en continu sans avoir à refuser de travail, ce qui l’exposerait au risque de perdre des clients. Le fait d’embaucher des collaborateurs constitue également une expérience précieuse en vue d’un éventuel changement de statut qui permettrait de faire grandir sa structure.

Une stratégie coûteuse et complexe à mettre en place

Toutefois, cette stratégie est généralement peu rentable, en plus d’être complexe à mettre en place sur le plan administratif. Il faut bien garder à l’esprit, d’une part, que le chiffres d’affaires d’un auto-entrepreneur est plafonné : 188 700 € pour les activités de vente de marchandises, 77 700 € pour les activités de prestations de services et 15 000 € pour les meublés de tourisme non classés. Or un salarié doit être rémunéré au minimum au SMIC. À ce salaire s’ajoutent les charges patronales et salariales ainsi que les cotisations sociales calculées sur le chiffre d’affaires. En outre, l’auto-entrepreneur ne peut déduire aucune de ses charges. Les frais engagés sont donc conséquents, et les bénéfices financiers réduits.

 

Quelle est la procédure à suivre pour embaucher un salarié ?

Embaucher un salarié nécessite de respecter un certain nombre de formalités.

1.     Remplir la déclaration préalable à l’embauche (DPAE) dans les 8 jours qui précèdent l’embauche. S’il s’agit d’une première embauche, cela lui permettra d’effectuer sa demande d’immatriculation à la sécurité sociale, ainsi que celle du salarié si c’est son premier emploi. Il pourra aussi, dans la foulée, effectuer une demande d'affiliation au régime d'assurance chômage, d'adhésion à la médecine du travail et programmer une visite médicale d'embauche

2.     Rédiger et signer le contrat de travail.

3.     Faire une demande d’affiliation aux organismes de retraite obligatoire.

4.     Créer un registre unique du personnel (sur support papier ou électronique) qui permet de s’assurer de la transparence des emplois. Les informations qui y figurent devront être conservées au moins 5 ans pour chaque employé, à dater de leur date de départ.  

5.     S’acquitter de l’obligation d’information. Les informations requises doivent être transmises par écrit, sous format papier ou électronique.

 

Si vous souhaitez embaucher un salarié, n’hésitez pas à utiliser le TESE (Titre Emploi Service Entreprise) qui regroupe toutes les formalités liées à l'embauche en un seul formulaire et vous permet donc de gagner du temps. Pour en bénéficier, vous devez simplement faire une demande d’adhésion sur le site dédié l’URSSAF

 

Existe-t-il des alternatives à l’embauche ?

Nous l’avons vu, embaucher quand on est auto-entrepreneur n’est pas forcément une bonne option. Sachez que d’autres solutions existent. Si vous avez besoin de main-d’œuvre ponctuelle, il est envisageable par exemple de sous-traiter certaines tâches à un autre auto-entrepreneur auquel vous rétrocèderez une partie des honoraires perçus pour la mission. Dans ce cas de figure, aucun lien de subordination ne doit exister entre les deux parties. Attention : vous devrez quand même payer les cotisations sociales pour la totalité du travail effectué. Aussi, c’est vous qui êtes responsable si le sous-traitant est à l’origine d’un préjudice. 

Une autre solution consiste à faire appel au portage salarial, ce qui permet au consultant porté de jouir pleinement du statut de salarié. De votre côté, vous vous acquittez des formalités d’embauche et êtes simplement facturé par la société de portage pour la mission réalisée.

Gardez bien à l’esprit, dans tous les cas, que si votre besoin de main-d’œuvre est régulier, il est certainement plus judicieux de changer de statut juridique.

 

FAQ

Quelles sont les conséquences fiscales de l'embauche pour un auto-entrepreneur ?

Un auto-entrepreneur ne peut bénéficier d’aucune déduction de charges. Il doit donc dans un premier temps régler ses charges et impôts correspondant à son chiffre d'affaires puis, avec ce qu’il reste, rémunérer son salarié et payer les charges patronales qui découlent de cette rémunération.

Peut-on embaucher un stagiaire en tant qu'auto-entrepreneur ?

Il est possible pour un auto-entrepreneur d’embaucher un stagiaire. Cette embauche est toutefois soumise à un certain nombre de conditions. Par exemple, la durée du stage ne peut excéder 6 mois (ou 924 heures) et le temps de travail hebdomadaire est de 35 heures. Aussi, le stagiaire doit être inscrit dans un établissement scolaire ou universitaire et suivre une formation avec au moins 200 heures annuelles d'enseignement.

 

 

Les fiches pratiques associées

No items found.

Créez votre compte en 5min

Après vérification de votre identité, vous recevrez votre Carte Blank sous quelques jours.