Compte pro

Qu’est-ce que le crédit express ou microcrédit rapide ?

Appelés parfois (à tort) “microcrédit rapide”, de nouvelles formes de crédits express voient le jour. Lumière sur ces solutions de financement innovantes.

Sarah Schnebert
Publié le
16/7/21
Mis à jour le
12/10/21

Pour aller droit à l'essentiel

Que vous soyez un particulier ou un indépendant, vous pouvez, à tout moment de votre vie ou parcours professionnel, avoir besoin de formuler une demande de crédit auprès d’un organisme prêteur. Et c’est normal ! Acheter un bien, reprendre une entreprise, prévoir des travaux … Autant de besoins qui peuvent soudainement émerger. Dans ce cas, un crédit à la consommation ou un prêt professionnel sont nécessaires pour assurer les dépenses sur votre compte pro ou perso. Qu’en est-il du “microcrédit rapide” ? Ces formes innovantes de mini crédits express, proposées par des nouveaux players digitaux, permettent de financer des besoins à court terme de manière ultra-agile. Appelés à tort “microcrédit”, ces fonds ne proviennent pas de l’État mais de prestataires en ligne. Qu’est-ce que le “microcrédit rapide”, ou “crédit express” ? Quelles différences avec le microcrédit ? Quels sont ses avantages et inconvénients ? Décryptage.

Retour sur la notion de microcrédit

Un outil de lutte contre la précarité

Créé dans les années 50 par le professeur d’économie Muhammad Yunus, le microcrédit est une solution de financement pensée pour lutter contre la précarité.

À la base, cette forme d’emprunt solidaire devait permettre à des individus fragilisés d’avoir accès au crédit, notamment dans les pays du Sud. Aujourd’hui, le microcrédit s’est largement démocratisé, offrant une alternative aux particuliers et aux professionnels ne parvenant pas à obtenir un prêt classique. Tout comme le droit au compte, le microcrédit permet d’éviter la marginalisation d’individus fragilisés.

Prêt à faible montant, le microcrédit permet à des individus exclus du système bancaire d’avoir accès au crédit.

Le microcrédit professionnel : zoom sur un tremplin pour indépendants

Ne confondez pas microcrédit social/pour les particuliers et microcrédit professionnel !

👉Le premier permet à des particuliers fragilisés (interdits bancaires, Fichés à la Banque de France, etc.) d’avoir accès à l’emprunt. Il permet une réinsertion professionnelle, assure un accès au logement, etc. Le microcrédit pour les particuliers va généralement jusqu’à 3 000 €, avec un taux d’intérêt fixe pendant une durée maximum de 3 ans. 

👉Le second est destiné aux porteurs de projets. Il peut être proposé par une association ou par une banque pour un indépendant. Le microcrédit professionnel sert de tremplin aux créateurs ou repreneurs d’entreprises. Il peut faire partie d’un dispositif d’aide, comme le NACRE (Nouvel Accompagnement à la Création et Reprise d’Entreprise), et être proposé en même temps qu’un “coaching” pour lancer son activité. Le montant de ces crédits peut aller jusqu’à 10 000 € pendant une période de remboursement de 3 à 4 ans.

Ces deux formes de microcrédits sont le plus souvent proposées par l’État ou des organismes solidaires comme des associations ou des territoires. Les établissements bancaires proposent également des prêts sous la forme de microcrédit grâce au Fonds de cohésion sociale (FCS). 

Géré par la Caisse des dépôts et Consignations, le Fonds de cohésion sociale a vu le jour en 2005 et sert de garantie pour les banques. Ces dernières peuvent ainsi allouer des prêts sous la forme de microcrédit sans prendre trop de risques.

Microcrédit rapide : un outil moderne proposés par des acteurs nouveaux

Depuis quelques années, de nouveaux prestataires digitaux ont vu le jour. Comptes pro en ligne, applications, services d’affacturage ou de paiement… Ces nouveaux players proposent des solutions financières ultra-agiles. Citons par exemple Paypal, Mansa ou encore Blank.

Parmi les solutions proposées, certains prestataires offrent des formes de mini-crédits allégés appelés parfois “microcrédit rapide” ou “microcrédit express”. Mais il ne s’agit pas à proprement parler de microcrédit !

L’expression “microcrédit rapide” désigne des formes d’emprunts agiles proposés par des acteurs digitaux. Mais il ne s’agit pas de “microcrédit” au sens classique, car ces fonds ne proviennent pas de l’État.

En clair : le microcrédit n’a rien à voir avec l’expression “microcrédit rapide” !

Tout comprendre sur les crédits rapides ou express (“microcrédits rapides”)

Crédits rapides ou express : définitions

Les crédits rapides ou crédits express (parfois appelés “microcrédits express”) sont des solutions de financement dématérialisées. Remarquablement souples, elles permettent d’éviter les lourdeurs administratives, et sont proposées par des prestataires digitaux.

Ces “mini crédits” servent avant tout à couvrir : des besoins ponctuels (un départ en vacances), des dépenses imprévues (travaux, obsèques), des besoins professionnels (équipement, matériel) ou encore, des biens à la consommation.

💡Chez Mansa, partenaire de Blank, vous pouvez faire une demande de crédit express jusqu’à 10 000 € ! Un des montants les plus compétitifs du marché, contre 1500 € chez Lydia, 600 € chez Finfrog, ou encore, 100 € chez Mon Coup de Pouce.

Crédits rapides ou express : comment ça marche ?

Tout dépend du prestataire ! En règle générale, vous pouvez :

  • Tester votre éligibilité via un simulateur en ligne proposé par le prestataire ;
  • Vous inscrire via le site ou l’application, puis faire votre demande de crédit express (choisir le montant, la durée et les modalités du remboursement, indiquer votre RIB, etc.) ;
  • Dans certains cas, payer immédiatement des frais ou une première mensualité via un virement ou une carte de paiement ;
  • Une fois votre demande validée, attendre 24 à 48h pour recevoir les fonds ;
  • Rembourser le prestataire conformément à sa politique commerciale.

Suis-je éligible aux crédits rapides ou express ?

Côté justificatifs, tout dépend du montant du crédit demandé. 

👉Pour les montants plutôt bas, seuls une pièce d’identité et un RIB peuvent être nécessaires, permettant un délai de traitement rapide, et surtout, une grande accessibilité. Le prestataire peut aussi demander un numéro de téléphone ou les coordonnées de votre carte de paiement.

👉Pour les montants plus élevés, un justificatif de revenus ou un justificatif de domicile peuvent aussi être demandés.

Indépendants, particuliers, étudiants, chômeurs, retraités … Tous les profils ont accès au crédit express ! En revanche, le taux annoncé lors de votre demande en ligne peut être ajusté en fonction de votre profil ou de la durée de remboursement.

Plus besoin d’être évalué par un conseiller, quelques justificatifs suffisent pour émettre une demande de crédit. Des simulateurs en ligne, comme celui de Mansa, permettent également de tester votre éligibilité auprès du prestataire. Enfin, vous n’avez pas besoin de détailler ce à quoi ces sommes vous serviront : l’utilisation des fonds est libre.

Les avantages des crédits rapides ou express

Pas besoin d’élaborer un dossier ou de rencontrer un conseiller ! Une méthode innovante, notamment pour les indépendants, qui doivent d’habitude créer un dossier de création d’entreprise pour convaincre une banque de leur allouer un crédit professionnel. Ici, pas de lourdeurs administratives.

Proposé par des prestataires en ligne, ces formes de crédits express :

  • Sont ultra-rapides (versées sous 24 à 48h). Idéales pour financer des besoins à très court terme ;
  • Concernent le virement de petits montants (de 100 à 10 000 €, en fonction du prestataire) ;
  • Proposent une “utilisation libre des fonds”. Cela veut dire que l’emprunteur dépense les montants comme bon lui semble (projet pro, biens à la consommation, etc.). Le créancier ne prend pas en compte l’utilisation des fonds comme critère pour accepter le crédit, contrairement aux banques classiques ;
  • Sont très accessibles, pour tous les profils (les critères d’éligibilité sont moindres que dans une banque traditionnelle).

Les inconvénients des crédits rapides ou express

En contrepartie de la souplesse remarquable du crédit rapide, les prestataires digitaux peuvent mettre en place des conditions moins avantageuses que celles du crédit ordinaire.

Le plus souvent, il s’agit de :

  • Taux d’intérêt élevés jusqu’à 18% (17% chez Cashper, par exemple), qui fluctuent en fonction de votre profil ou du montant demandé ;
  • Délais de remboursement très courts (2 semaines ou un mois chez Cashper, ou encore, 4 mensualités sur 90 jours pour Mon Coup de Pouce). 

Les crédits rapides ou express, même s’ils ne peuvent pas remplacer les crédits traditionnels pour les demandes de grande ampleur, incarnent donc des solutions de choix pour vos besoins à court terme. Si on les appelle parfois “microcrédits rapides”, vous connaissez désormais la différence entre “microcrédit” traditionnel et crédits rapides en ligne. 





Écrit par

Sarah Schnebert

Ici Sarah, concepteur-rédacteur et spécialiste en stratégie de contenus depuis plus de 7 ans. Diplômée de Sciences Po Rennes, je suis surtout une ex freelance et une habituée des galères entrepreneuriales. Mon objectif chez Blank : allier cette expérience à nos ressources juridiques pour vous faciliter la vie.

Créez votre compte en 5min

Après vérification de votre identité, vous recevrez votre Carte Blank sous quelques jours.

Ouvrir un compte
Carte Blank