Micro entreprise

Tout savoir sur le régime micro social simplifié

Qu'est-ce que le régime micro social simplifié ? Comment l'obtenir ? Êtes-vous éligible ? Focus.

Sarah Schnebert
Publié le
23/9/21
Mis à jour le
29/9/2021

Pour aller droit à l'essentiel

Vous songez à créer une micro entreprise (anciennement auto entreprise) ? Dans ce cas, sachez que vous serez soumis à ce que l’on appelle le régime micro simplifié. Ce régime permet de déterminer votre imposition et son mode de prélèvement, de même que le paiement de vos cotisations sociales. Régime micro social simplifié, comment ça marche ? Pourquoi cotisez-vous ? Quelle est votre couverture sociale ? Comment êtes-vous prélevé ? Franchise en base de TVA, calcul des taux, déclarations … Découvrez tous les détails dans ce guide complet.

Le régime micro social simplifié : de quoi parle-t-on ?

Pour comprendre le régime micro social simplifié, penchons-nous d’abord sur ce qu’est le régime micro simplifié.

Qu’est-ce que le régime micro simplifié ?

La micro entreprise (anciennement auto entreprise) est un régime permettant d’accéder à de nombreux avantages :

  • Immatriculation rapide et gratuite (sauf frais d’immatriculation à des chambres de métier). Cela veut dire que créer une micro entreprise prend très peu de temps et d'énergie ;
  • Comptabilité simplifiée. Hormis vos déclarations de chiffre d’affaires (tous les mois ou trimestres). Pas besoin de faire de bilans comptables ;
  • Exonérations de charges (notamment lors de votre lancement et pendant votre première année) ;
  • Pilotage et clôture de l'activité ultra-simple ;
  • Possibilité de tester un projet à moindres frais, générer un revenu supplémentaire ...

La micro entreprise est un régime et non un statut ! Les statuts juridiques (ou formes juridiques) donnant accès au régime micro sont l’EI, l’EIRL et l’EURL.

Soit : l’Entreprise Individuelle, l’Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée et l’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée.

🔍 Ne soyez pas surpris. La micro entreprise est aussi appelée micro régime, régime micro, régime simplifié … Il s’agit bien de la même chose.

Ce régime micro simplifié est de deux sortes : 

  • Régime micro social simplifié ;
  • Régime micro fiscal simplifié.

Le régime micro social concerne toutes les charges sociales et votre couverture sociale. Le régime micro fiscal concerne vos impôts et votre comptabilité.

Qu’est-ce que le régime micro fiscal simplifié ?

👉 Le régime micro fiscal simplifié désigne la manière dont le micro-entrepreneur (ex auto-entrepreneur) est imposé ainsi que le cadre réglementaire de cette imposition.

💸 Par exemple, le micro entrepreneur peut opter pour le versement libératoire. Ainsi, il paye ses impôts de manière échelonnée tout au long de l’année via un pourcentage fixe. Sa comptabilité est allégée, tout comme ses déclarations fiscales.

Le régime micro fiscal fonctionne sur le principe de l’impôt sur le revenu (IR), à l’instar de l'impôt sur les sociétés. Le micro-entrepreneur (ex auto-entrepreneur) est ainsi prélevé sur son chiffre d’affaires en fonction de son activité :  BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux) pour les prestations de services ou BNC (Bénéfices Industriels et Commerciaux) pour les commerçants.

Qu’est-ce que le régime micro social simplifié ?

👉 Le régime micro social simplifié correspond aux différentes charges sociales que doit payer le micro-entrepreneur (à ne pas confondre avec les frais du micro-entrepreneur) et encadre sa couverture sociale.

En fonction :

  • Du montant de son chiffre d'affaires ;
  • De la nature de son activité ;

 Le micro-entrepreneur s'acquitte de ses cotisations sociales tous les mois ou tous les trimestres.

⚖️ Depuis la suppression du RSI (Régime Social des Indépendants) au 1er janvier 2018, les travailleurs indépendants dont les micro-entrepreneurs sont soumis au régime général de la sécurité sociale, au même titre que les salariés. 

On dit qu’il est “placé sous le régime micro social simplifié”. 

Le fonctionnement du régime micro social simplifié

En tant que travailleur indépendant soumis au régime micro social, vous êtes ainsi affilié au régime général de la Sécurité sociale

👉 Côté comptabilité et paiement de vos cotisations sociales, si vous êtes soumis au régime micro social, vous devez bien déclarer le montant de votre chiffre d’affaires réellement encaissé

Par exemple, si une facture (une créance client) a été envoyée et réceptionnée mais qu’elle n’a pas été créditée sur votre compte pro, elle n’est pas techniquement encaissée. Vous n’avez pas à la déclarer tant que son montant n'apparaît pas sur votre compte.

👉 Autre point important : si vous ne réalisez pas de chiffre d’affaires, vous n’avez pas de cotisations à payer.

Concrètement, si votre activité en micro entreprise est ponctuelle ou si vous ne touchez pas de revenus certains mois ou trimestres (en été, si vous êtes saisonnier, par exemple), vous n’aurez pas de charges sociales à payer. 

👉 En revanche, l'absence de chiffre d'affaires a un impact sur votre couverture sociale

Nous détaillons ce point dans la partie “zoom sur vos cotisations” de cet article👇. Si le régime micro social est avantageux au quotidien, il peut être intéressant de vous équiper par ailleurs afin de parer à certains risques. 

👉 Vous bénéficiez d’une franchise en base de TVA.

La “franchise en base de TVA” veut simplement dire que vous n'avez pas à payer la TVA, sauf si vous dépassez les plafonds autorisés.

C’est la condition du régime simplifié : si vous dépassez les seuils de chiffre d’affaires autorisés, vous devez payer la TVA. Soit :

  • 176 200 € de CA hors taxes pour la vente de marchandises ;
  • 72 600 € de CA hors taxes pour une prestation de services.

Les taux et le calcul des cotisations sous le régime micro social simplifié

Combien de charges sociales devez-vous payer sous le régime micro social ?

👉 Côté calcul, le régime simplifié s’applique différemment en fonction de votre activité. Ces 2 taux s’élèvent à :

  • 12,8% du chiffre d’affaires pour une activité d’achat/vente de marchandises, de vente de denrées à consommer sur place ou de prestations d’hébergement ;
  • 22% du chiffre d’affaires pour les activités commerciales ou artisanales et les professions libérales.

👉 Derniers taux à prendre en compte : la CFP (Contribution à la Formation Professionnelle).

Ces 3 taux s’élèvent à :

  • 0,1% du CA pour les commerçants et les professions libérales non réglementées ;
  • 0,2% du CA pour les professions libérales réglementées et les prestations de services ;
  • 0,3% du CA pour les artisans inscrits au répertoire des métiers (RM).

Zoom sur les détails des charges sociales du régime micro simplifié

Maintenant que vous connaissez le fonctionnement et le calcul du régime micro social simplifié, il est intéressant de comprendre ce à quoi servent vos différentes cotisations.

Vos cotisations sociales ont une utilité ! Elles permettent de cotiser en prévention de certains risques ou pour votre futur.

👉Au même titre que les salariés, un travailleur indépendant soumis au régime micro cotise pour les risques suivants :

  • La maladie-maternité ;
  • Les allocations familiales ;
  • La vieillesse (soit la retraite de base et la retraite complémentaire) ;
  • L’invalidité et le décès ;
  • La CSG (Contribution Sociale Généralisée) ;
  • La CRDS (Contribution pour le Remboursement de la Dette Sociale).

Lorsque vous créez une micro entreprise, vous n’avez rien à faire : l’URSSAF se charge directement de votre affiliation une fois votre activité immatriculée.

👉 Contrairement aux salariés, vous ne cotisez pas pour les 2 risques suivant :

  • Le chômage. Ce qui veut dire que vous ne pouvez pas toucher l’ARE (Aide au Retour à l’Emploi) en cas d’inactivité de votre micro entreprise ;
  • Les accidents du travail.

C’est pourquoi il est recommandé de souscrire à des assurances complémentaires lorsque l’on est soumis au régime micro simplifié ! Vous n’êtes pas couvert en cas d’accident sur votre lieu de travail ou en cas de défaillance de votre activité.

🚀 Avez-vous pensé à une solution toute-en-un ? Si vous souscrivez à une offre chez Blank, en plus d’un compte pro en ligne, vous profitez d’assurance pour votre santé, votre équipement et les aléas de votre activité. Garantie hospitalisation (vous êtes indemnisé en cas d’arrêt), garantie commande de matériel (si une livraison échoue ou un produit ne fonctionne pas), doublement de la garantie constructeur, garantie utilisation frauduleuse (si votre carte Visa professionnelle est volée ou piratée), garantie maladie, accident et décès en cas de déplacements … Enfin, nos services financiers agiles comme le crédit en ligne (jusqu’à 10 000 €) et l’affacturage à la carte sont des outils de choix pour protéger votre activité.

Comment avoir accès au régime micro social simplifié ? Qui est éligible ?

Puisque le micro simplifié n’est pas un statut mais un régime, il s’applique automatiquement aux indépendants soumis au régime micro fiscal. En clair : pour bénéficier du régime micro social, il suffit d’être en micro entreprise.

👉 Bonne nouvelle : côté éligibilité, devenir micro-entrepreneur requiert quelques conditions mais est très accessible. En revanche, si vous êtes une grande structure (une SARL, une SAS), non seulement vous ne pouvez pas en faire la demande, mais le régime n’est pas du tout intéressant dans votre cas. Plafonds de chiffre d’affaires, cadre d’imposition, nécessité d’avoir des associés, possibilité de déduire vos charges … Autant de besoins pour lesquels le régime micro n’est pas adapté.

👉 Ainsi, si votre statut juridique (forme juridique) est compatible avec la micro entreprise (entreprise individuelle ou EI, EIRL, EURL) l'application du régime micro social est automatique.

Pour cela, immatriculez-vous simplement (vous pouvez le faire entièrement en ligne) en choisissant l’activité qui vous correspond, commerciale, artisanale ou libérale. 


Fini le bachotage ! Vous êtes désormais incollable sur le régime micro social simplifié. Fonctionnement, taux, détails des cotisations … Il ne vous reste plus qu’à passer à l’action 😉 !

photo-profil-sarah-schnebert

Écrit par

Sarah Schnebert

Ici Sarah, concepteur-rédacteur et spécialiste en stratégie de contenus depuis plus de 7 ans. Diplômée de Sciences Po Rennes, je suis surtout une ex freelance et une habituée des galères entrepreneuriales. Mon objectif chez Blank : allier cette expérience à nos ressources juridiques pour vous faciliter la vie.

Créez votre compte en 5min

Après vérification de votre identité, vous recevrez votre Carte Blank sous quelques jours.

Ouvrir un compte
Carte Blank